En ce moment
 

Les festivités de la finale de l'Euro tournent mal à Genk et Maasmechelen

Bagarre, tapage nocturne et urine: la police a dû sévir contre des supporters italiens à Genk et Maasmechelen
(c) belga
 
 

La finale de l'Euro 2020 entre l'Italie et l'Angleterre et les célébrations qui ont suivi la victoire de la Squadra azzura ont causé des nuisances dans certaines communes du Limbourg dimanche soir. Surtout à Genk et Maasmechelen, des supporters italiens exubérants se sont fait entendre avec, entre autres, des klaxons et des feux d'artifice. Au total, dix personnes ont été interpellées.

A Genk, la police locale de la zone CARMA a procédé à plusieurs interpellations administratives. Une personne a été arrêtée pour ivresse publique et 9 autres pour trouble à l'ordre public. Par ailleurs, 2 personnes ont reçu un PV d'infraction au code de la route et 22 recouvrements immédiats ont été effectués, notamment pour conduite en état d'ivresse, usage du téléphone portable et port de la ceinture de sécurité. Dix-huit sanctions administratives communales (SAC) ont également été prononcées pour l'utilisation de feux d'artifice et pour avoir uriné sur la voie publique.

La police locale de Lanaken-Maasmechelen (LaMa) a également eu une nuit très chargée. Vers 1 heure du matin dimanche soir, les habitants se plaignaient toujours du bruit des pétards et des klaxons. "Il y a eu une énorme célébration, mais les très gros problèmes ont été réduits au minimum", semble-t-il. "Aucune amende n'a été infligée. L'accent était principalement mis sur la gestion de la foule".

La police de la zone LaMa rapporte que de nombreux feux d'artifice ont été tirés avant et après le match, provoquant de nombreuses plaintes pour nuisances sonores. Il y a également eu une bagarre, au cours de laquelle une personne a été arrêtée administrativement pour avoir agressé physiquement un inspecteur de police.




 

Vos commentaires