En ce moment
 

C3/C4: Monaco, Rennes, Nantes et Nice, en quête de confiance

 
 

Monaco, Rennes et Nantes en Ligue Europa (C3) ainsi que Nice en Ligue Europa Conférence (C4) défendent à partir de jeudi les chances de la France sur la "petite" scène européenne.

Ces quatre clubs auront cet automne une belle occasion de conforter la cinquième place des clubs de Ligue 1 au coéfficient UEFA. Pour ces quatre équipes, qui connaissent un début de saison hésitant en Ligue 1, l'Europe servira aussi à retrouver de la confiance.

Relancé en championnat après sa victoire à Nice (0-1) le week-end dernier, l'AS Monaco aura sans doute la tâche la moins aisée avec un déplacement au Maracana, l'antre bouillante de l'Etoile Rouge de Belgrade.

En Serbie, l'entraîneur Philippe Clement tentera d'étouffer ce qui ressemble à un début de malaise Wissam Ben Yedder.

A Nice, le capitaine et buteur de la Principauté n'avait pas masqué sa déception de ne pas jouer. Afin d'éteindre la polémique, le coach belge a assuré que son attaquant sera de la partie à Belgrade en espérant que l'international français (19 sélections) retrouve son efficacité après un début de saison compliqué (toujours aucun but inscrit en Ligue 1).

Dans un groupe H a priori équilibré et qui comprend également les Hongrois de Ferencvaros et les Turcs de Trabzonspor, les Monégasques auront intérêt à éviter une défaite d'entrée de jeu.

La réflexion vaut aussi pour Rennes qui se déplace à Chypre pour affronter Larnaka, sans doute l'adversaire le plus faible du groupe B qui verra les hommes de Bruno Genesio affronter ensuite le Dynamo Kiev et Fenerbahce.

L'entraîneur des Bretons compte sur la C3 pour lancer la saison de son équipe, en difficulté en cette fin d'été avec seulement 8 points au compteur après 6 journées de L1.

"On doit arriver à se lâcher, à se libérer complètement", a réclamé le directeur sportif Florian Maurice.

En accueillant l'Olympiakos, le FC Nantes retrouvera un enfant de la maison: Christian Karembeu. En Grèce, l'ancien Canari occupe une fonction dirigeante au sein de la cellule de recrutement du club.

Karembeu, à qui "Nantes a tout donné" se réjoui de retrouver son ami, l'entraîneur nantais Antoine Kombouaré: "Ça fait partie des surprises que peut offrir le football (...) c'est un clin d’oeil du destin".

En Ligue Europa, les clubs français auront "un coup à jouer", assure Kombouaré, tandis que les Anglais de Manchester United et d'Arsenal font figure d'épouvantail.

Seul club français engagé en Ligue Europa Conférence, Nice arrive à pas feutrés pour affronter les Allemands du FC Cologne (avant de rencontrer les Tchèques de Slovacko et les Serbes du Partizan Berlgrade dans le groupe D).

Les Azuréens sont à la peine en Ligue 1 (16e avec 5 points) et se passeraient bien d'une crise. Un succès face à Cologne ferait assurément du bien.


 

Vos commentaires