En ce moment
 

C3: Marseille-Galatasaray sous haute surveillance policière

C3: Marseille-Galatasaray sous haute surveillance policière
Les supporters marseillais encouragent l'OM lors de la rencontre de Ligue 1 contre Rennes le 19 septembre 2021 au Stade Vélodrome (Marseille)Christophe SIMON
 
 

Des mesures de sécurité renforcées ont été annoncées mardi par la préfecture de police des Bouches-du-Rhône pour prévenir tout problème lors du match de Ligue Europa OM-Galatasaray jeudi au stade Vélodrome, après plusieurs incidents dans les stades français cette saison.

"Un dispositif de sécurité renforcée a été élaboré, dont l'objectif principal est d'assurer la séparation des flux de supporters des deux équipes et d'éviter tout trouble à l'ordre public en centre-ville et aux abords du stade", a indiqué mardi la préfecture des Bouches-du-Rhône dans un communiqué.

Parmi les principales dispositions adoptées lors de réunions préparatoires en présence de représentants de l'Olympique de Marseille, il a été décidé que tous les supporters ayant acquis leurs billets via le club turc d'Istanbul seront regroupés dans une même tribune sécurisée, en "zone visiteurs".

Une billetterie séparée sera mise en place par l'OM pour permettre aux autres supporters de Galatasaray d'acquérir un billet pour cette même zone visiteurs, dont la capacité a été augmentée, a indiqué la préfecture.

Pour éviter les incidents avec les supporters marseillais, une zone tampon vide de spectateurs sera mise en place de part et d'autre de la zone visiteur. Enfin, les déplacements des joueurs et des groupes de supporters de l'équipe turque seront encadrés par la police nationale, a-t-on précisé de même source.

Afin de prévenir des incidents aux abords du stade, la préfète de police, Frédérique Camilleri, a pris des arrêtés interdisant les cortèges, défilés et rassemblements revendicatifs aux abords du Vélodrome et du parc Chanot voisin. Le port, le transport, la détention et l'usage d'engins pyrotechniques aux abords du stade sont également prohibés.

Des policiers de la direction départementale de la sécurité publique et plusieurs unités des forces mobiles seront déployés aux abords du stade, dans les transports en commun et dans le centre-ville de Marseille, prêts à intervenir en cas de troubles.

Le début de saison en Ligue 1 a été marqué par de nombreux incidents: bagarres entre supporters, échanges de coups entre supporters, joueurs et membres de l'encadrement, jets de projectiles vers les joueurs qui ont fait des blessés et interrompu des matchs, suscitant des sanctions répétées et une indignation générale.

Le 13 mars 2001, de très violents incidents avaient opposé à Paris des supporters du Galatasaray à ceux du PSG dans les tribunes du Parc des Princes, faisant 56 blessés et une dizaine d'interpellations.


 




 

Vos commentaires