Europa League: l'AC Milan se fait plaisir et explose l'Austria Vienne (vidéo)

L'AC Milan s'est offert un petit plaisir au milieu d'une saison compliquée en se qualifiant jeudi pour les 16e de finale de l'Europa League, avec la première place du groupe en prime, grâce à sa victoire 5-1 contre l'Austria Vienne.

Sous les yeux de son ancienne vedette Kaka, qui pourrait prendre un rôle au sein du club dans les semaines à venir, le Milan a facilement pris le dessus sur une très tendre équipe autrichienne.

Les hommes de Vincenzo Montella avaient pourtant très mal débuté, avec un but assez invraisemblable encaissé à la 20e minute.

Sur un rush de Monschein côté droit, Donnarumma a d'abord manqué sa sortie mais le tir de l'attaquant de l'Austria aurait dû être facilement stoppé sur sa ligne par Bonucci. Le défenseur italien a pourtant manqué son tacle et le ballon a glissé entre ses jambes pour finir au ralenti juste derrière la ligne.

Les Milanais ont alors eu le mérite de ne pas douter et de revenir très vite dans le match. Rodriguez a égalisé dès la 27e minute, André Silva a doublé la mise à la 36e minute et le jeune Cutrone a porté le score à 3-1 avant la pause (42e).

La deuxième période a ensuite été gérée sans souci par le Milan, seulement secoué de temps en temps par le très rapide Felipe Pires.

Le Portugais André Silva s'est même offert un doublé (4-1, 70e), confirmant qu'il ne marque qu'en Europa League, mais beaucoup (huit buts en comptant les tours préliminaires, contre aucun en Serie A).

Montella a pu commencer à faire souffler quelques cadres et Curtone, lui aussi auteur d'un doublé, a fermé la marque dans le temps additionnel (90e+3).

Alors que les rossoneri sont à la peine en Serie A (7e), cette qualification est un des premiers bons moments vécus par le club cette saison.

Mais il n'efface pas tous les doutes qui entourent l'avenir sportif de cette équipe encore en pleine reconstruction ni, surtout, ceux liés à la situation économique du club.

Alors que l'UEFA doit dire d'ici mi-décembre si elle accepte la demande d'"accord volontaire" sur le fair-play financier déposée par le Milan, son président Aleksander Ceferin s'est ainsi dit "préoccupé" au sujet de la solidité des propriétaires chinois du club.

"Assez de bavardages, pensons aux choses concrètes", a répondu avant le match l'administrateur délégué du club Marco Fassone. "Nous avons d'autres problèmes. Nous devons nous mettre sur les bons rails et réussir de belles choses au plan sportif".

Une qualification pour les 16e de finale de la C3, c'est un début.

Vos commentaires