En ce moment
 

Europa League: l'Antwerp s'écroule à domicile face à Fenerbahçe

Europa League: l'Antwerp coule à pic contre Fenerbahçe
 
 

L'Antwerp a subi une nouvelle défaite, la troisième de la compétition, 0-3 face à Fenerbahçe jeudi lors de la quatrième journée du groupe D de l'Europa League. Les Turcs avaient déjà fait le trou à la demi-heure par Hakan Yandas (8e), Max Meyer (18e) et Mergim Berisha (29e). Avec un seul point, les Anversois sont derniers. Plus tôt dans la soirée, Francfort (10 points) a consolidé sa première place en allant s'imposer à 1-2 à l'Olympiakos (6 points, 2e). Fenerbahçe (5 points) occupe la 3e position et revient dans la course à la qualification

Alors qu'il comptait arracher sa première victoire face à Fenerbahçe, qui restait sur trois défaites en championnat, l'Antwerp s'est directement pris un coup sur la tête. Bien servi par Kahveci, Yandas a profité de l'espace dont il bénéficiait pour frapper juste à la limite des seize mètres (8e, 0-1). C'était le début du drame pour l'Antwerp qui allait payer cher une perte de balle au milieu de terrain: en deux passes, Berisha et Meyer ont creusé l'écart (18e, 0-2). Fenerbahçe ne laissait pas apparaître les signes d'une équipe en crise et Berisha, qui avait vu Jean Butez sortir une de ses volées (19e), a réservé une nouvelle déception aux Anversois (29e, 0-3).

En confiance, Fenerbahçe a encore mis à mal la défense anversoise mais Bright Osayi-Samuel(42e) et Ferdi Kadioglu (45e) se sont montrés moins efficaces que leurs équipiers.  Au repos, Brian Priske a décidé d'aligner une défense à trois et a sorti Alhassan Yusuf pour Dorian Dessoleil (46e). Face à une équipe turque, qui gérait sa confortable avance, l'Antwerp a bien tenté d'accélérer le rythme mais l'éclair pour relancer le match n'est pas arrivé. Au contraire, sur une nouvelle perte de balle au milieu, Berisha a servi Diego Rossi, qui a tiré sur le poteau (65e). Avec un Antwerp bien pâle et au bord de l'élimination en Europa League, la deuxième mi-temps s'est tirée en longueur dans un stade du Bosuil déserté.


 




 

Vos commentaires