En ce moment
 

Europa League: l'équipe B d'Arsenal s'incline à Cologne (vidéo)

L'équipe B d'Arsenal a été battue 1-0 jeudi en Europa League par Cologne, lanterne rouge de la Bundesliga, mais les Gunners étaient de toute façon déjà qualifiés pour les 16e de finale avant la 5e journée du groupe H.

Même si ce revers fait un peu tache dans le parcours des Gunners, ceux-ci, avec 10 points et quatre d'avance sur leurs plus proches poursuivants, sont néanmoins désormais assurés de finir 1er de la poule. En perdition dans son championnat avec deux points en 12 journées, Cologne revient lui à hauteur de Belgrade et peut toujours espérer être européen au printemps même si c'est loin d'être sa priorité du moment.

Arsène Wenger, le coach londonien, qui avait pourtant fait appel à la fierté de sa jeune garde pour livrer une bonne performance, n'a donc pas vraiment été entendu...

Mais en changeant toute l'équipe par rapport au XI titulaire samedi lors de la victoire contre Tottenham (2-0), l'Alsacien ne s'était pas facilité la tâche. Certes les héros du derby du nord de Londres avaient le droit de souffler, mais leurs remplaçants n'ont pas su prolonger l'euphorie.

Dès l'entame, les Rhénans ont fait illusion pendant quelques minutes, avec un tir du Colombien Cordoba qui a obligé son compatriote Espina à une belle détente (6e). Puis Arsenal a peu a peu pris le contrôle du match.

Le Français Coquelin, de loin (14e) puis avec un tir sur le poteau (30e) après un service de Giroud, s'est procuré deux bonnes occasions. En vain.

En deuxième période, Arsenal a fait le siège d'une défense de plus en plus repliée et compacte. Par manque de vivacité et de précision dans le dernier geste, les Gunners n'ont cependant pas réussi à percer le filet tendu par Cologne.

Et sur une action en contre, Debuchy commettait une faute dans la surface sur Sehrou Guirassy. Le Français de Cologne se faisait justice lui-même en transformant le pénalty (1-0, 62e).

La furia des Londoniens en fin de match, avec notamment un slalom de Nelson dans la défense allemande (89e), était trop tardive.

Cologne, vaillamment soutenus par un stade archi-comble, s'accrochait à sa victoire alors qu'aucun débordement n'est à déplorer en marge de la rencontre.

Un climat bien meilleur qu'à l'aller lorsque des supporteurs allemands venus à Londres sans billet avaient provoqué des incidents. Ceux-ci avaient retardé le coup d'envoi d'une heure et valu à Cologne d'être condamné par l'UEFA à payer 60.000 euros à Arsenal pour compenser les dégâts.

Vos commentaires