En ce moment
 

Europa League: le Standard passe tout près du miracle contre Arsenal

Europa League: le Standard passe tout près du miracle contre Arsenal
© belgaimage

Le Standard avait une infime chance de se qualifier pour les seizièmes de finale de l'Europa League jeudi contre Arsenal. Les Rouches, qui ont d'ailleurs mené 2-0, ont finalement partagé l'enjeu avec les Gunners: 2-2. De quoi avoir d'énormes regrets car, dans le même temps, l'Eintracht Frankfurt s'est incliné face au Vitoria de Guimaraes (2-3).

C'est dans l'obligation de l'emporter 5-0 pour se qualifier quoi qu'il arrive dans l'autre rencontre que le Standard a entamé la rencontre dans un stade copieusement garni. Si les 'Rouches' ont bien tenté d'enflammer le match en imposant un pressing très haut dans les premières secondes, c'est bien Arsenal qui s'est créé les occasions les plus franches en première mi-temps. Sans un très bon Arnaud Bodart, de (très) jeunes Gunners auraient pu plier la rencontre mais le portier liégeois a très bien dévié le tir d'Emile Smith Rowe (16e), les trois essais de Bukayo Saka (27e, 32e, 45e), 18 ans, et la tête de Reiss Nelson (45e).

Malgré l'activité de Paul-José Mpoku en première mi-temps, les Liégeois n'ont pas réellement pu inquiéter Emiliano Martínez avant la 47e. Pas attaqué par la défense d'Arsenal, Samuel Bastien a armé un tir qui, dévié, a fini sa course au fond des filets (1-0). Le Standard a ensuite doublé son avance grâce à Selim Amallah sur une nouvelle frappe contrée (2-0, 69e). Les 'Rouches' devaient alors marquer encore trois fois pour se qualifier. C'était sans compter sur la jeunesse londonienne. Alexandre Lacazette, jusque là assez discret, a marqué d'une tête au petit rectangle sur un beau centre de Saka (2-1, 78e). Dans la foulée, un 'une-deux' aux abords du grand rectangle entre Martinelli et Saka a permis à ce dernier, très en jambe, de ponctuer sa convaincante prestation par un but (2-2, 81e).

Le Standard pourra nourrir quelques regrets car, dans le même temps, le Vitoria a surpris Francfort dans les derniers instants (2-3). Ce qui signifie que les Liégeois se seraient qualifiés en cas de victoire. Les Allemands ont longtemps mené 2-1 grâce à Da Costa (31e) et Kamada (38e). Mais les Portugais, qui avaient mené une vingtaine de minutes après le but d'ouverture du Vitoria signé Rochinha (8e), ancien joueur du Standard, ont quitté la scène européenne sur une probante victoire grâce à Al Musrati (85e) et Edwards (87e).

REVIVRE LES MEILLEURS MOMENTS:

C'est terminé!

81e: BUT POUR ARSENAL! Saka rétablit l'égalité...

78e: BUT POUR ARSENAL! Alexandre Lacazette réduit l'écart dans cette partie!

76e: David Luiz prend un coup franc lointain à sa charge, mais c'est au-dessus.

69e: BUT POUR LE STANDARD! Selim Amallah double la mise pour les Rouches et met le feu à Sclessin!

60e: Amallah tente sa chance de loin, c'est dévié en corner par les Gunners.

48e: BUT POUR LE STANDARD! Samuel Bastien ouvre le score pour les Rouches après un tir dévié.

MI-TEMPS

44e: double arrêt de Bodart: d'abord sur un tir de Saka, ensuite sur une tête dans le petit rectangle de Nelson.

37e: Willock frappe mais cela n'inquiète pas Bodart.

32e: Saka tente sa chance à l'entrée du rectangle, mais ça passe au-dessus du but.

28e: Mpoku centre vers Emond mais sa déviation file en corner.

27e: Saka déborde sur le flanc gauche et frappe, Bodart repousse en corner.

13e: tir croisé de Smith Rowe, mais c'est superbement dévié en corner par Bodart.

12e: Carcela récupère le ballon plein axe et frappe, mais c'est dans les mains de Martinez.

1e: coup d'envoi de ce match!

Voici la composition des deux équipes:

Standard: Bodart, Fai, Vanheusden, Laifis, Gavory, Cimirot, Bastien, Amallah, Mpoku, Carcela, Emond.

Arsenal: Martinez, Sokratis, D. Luiz, Mavropanos, Maitland-Niles, Guendouzi, Willock, Saka, Nelson, Smith Rowe, Lacazette.

L'AVANT-MATCH:

Les Liégeois sont invaincus à domicile sur la scène européenne depuis onze matches et une défaite 0-3 concédée face à Feyenoord en décembre 2014. Remporter un sixième match européen de rang à Sclessin est d'ailleurs l'objectif de Michel Preud'homme. "On va viser la victoire et aborder ce match avec le désir de bien faire", a déclaré le T1 mercredi en conférence de presse.

Une victoire avec cinq buts d'écart, pour ainsi résorber la lourde défaite à l'aller à Londres (4-0), qualifierait automatiquement le Standard. S'il n'y parvient pas, tout dépendra de l'issue de l'autre match du groupe F, qui oppose Francfort (9 pts) au Vitoria (2), déjà éliminé. Une défaite allemande conjuguée à un succès mosan qualifierait les troupes de Michel Preud'homme. En cas de partage de l'Eintracht, les Liégeois devront s'imposer par trois goals d'écart pour voir les seizièmes de finale. Si le Standard venait à s'imposer sans se qualifier, ce serait la seconde année de rang où les Rouches prendraient la porte malgré un total de 10 points.

Arsenal déforcé

Pour tenter de forger l'exploit, les Liégeois pourront compter sur les présences de Maxime Lestienne et Gojko Cimirot, un temps incertains. Les Gunners, qui viennent de mettre un terme à une série de neuf matches sans victoire, arrivent quelque peu déforcés en bord de Meuse. Freddie Ljungberg, entraîneur ad interim après le renvoi d'Unai Emery, est privé de Shkodran Mustafi, suspendu, et de Hector Bellerin, Dani Ceballos, Rob Holding, Nicolas Pepe, Kieran Tierney et Granit Xhaka, tous blessés.

La Gantoise dispute un parcours continental quasi irréprochable. Elle aura l'occasion de terminer première du groupe I en cas de victoire contre les Ukrainiens d'Oleksandriya, derniers et déjà éliminés. Cela n'empêche pas Jess Thorup, coach danois des Buffalos, de s'attendre "au match peut-être le plus difficile dans ce groupe". Les Gantois (9 points, pour 8 à Wolfsburg et 4 à Saint-Etienne) peuvent terminer en tête avec une victoire ou tout autre résultat si d'aventure les Allemands de Wolfsburg venaient à perdre contre Saint-Etienne jeudi dans l'autre rencontre de la poule. (Belga)

Vos commentaires