Europa League - Philippe Montanier: "Dommage qu'il n'y ait pas de VAR en Europa League"

 
 

(Belga) L'entraîneur du Standard Philippe Montanier regrettait le penalty grâce auquel Benfica a égalisé jeudi face aux Rouches, qui ont terminé leur dernier match européen de l'année 2020 par un partage 2-2 face aux Portugais.

Après l'ouverture du score par Raskin (12e) et l'égalisation par Taarabt (16e) en première période, le Standard avait repris l'avance au marquoir par Muleka à la 60e minute mais 7 minutes plus tard, l'arbitre Aleksey Kulbakov sifflait penalty pour une faute discutable de Laifis sur Pizzi, qui égalisant en prenant Bodart à contre-pied. "On a fait un match plein, consistant, face à une équipe qui nous est supérieure, mais je regrette qu'on ait été rejoint sur un penalty. J'aurais préféré qu'on prenne un but sur une belle action de Benfica que, de nouveau sur un penalty. Les penalties ne nous ont pas réussi en Europa League", a déclaré Philippe Montanier après la rencontre. Ce dernier penalty, le 5e encaissé par le Standard en six matchs d'Europa League, a été très discuté. "L'arbitre s'est excusé à la fin du match", indique l'entraîneur des Rouches. "Le VAR est un bon outil pour aider les arbitres. Dommage qu'il ne soit pas présent en Europa League (il l'est à partir des 16e de finale, ndlr). Cela dit, je ne conteste pas l'égalisation de Benfica, qui a eu deux poteaux". Derrière les Glasgow Rangers (14 points) et Benfica (12), qualifiés pour les 16e de finale, les Rouches terminent à la 3e place du groupe D avec 4 points. Après avoir débuté par trois défaites, le Standard avait signé sa première victoire face à Poznan (2-1) le 26 novembre, avant de s'incliner 3-2 à Glasgow la semaine dernière, une défaite synonyme d'élimination, et de prendre un point face à Benfica jeudi soir. "On a une équipe jeune, c'est positif de la voir s'améliorer", dit Philippe Montanier. "Pour rivaliser avec les Rangers et Benfica, il aurait vraiment fallu des circonstances favorables. On a dû composer avec les penalties, la blessure de Zinho, des cas de coronavirus, des matchs tous les trois jours, c'est difficile. Nous avons montré un très bon niveau dans nos trois derniers matchs européens. La question est maintenant de savoir si l'équipe aura la capacité de reproduire de genre de performances en championnat. C'est toujours le danger, après une bonne performance en Europe, d'avoir un relâchement inconscient. C'est le rôle de l'entraîneur à veiller à ce que la concentration reste optimale. Notre futur dépendra de notre capacité à être régulier et à aligner les performances de haut niveau". (Belga)




 

Vos commentaires