En ce moment
 

Villarreal bat Manchester United aux tirs au but et remporte l'Europa League

Villarreal remporte l'Europa League au bout du suspense!
© BELGAIMAGE
 
 

Au bout du suspense, Villarreal a remporté sa première Europa League en battant en finale Manchester United aux tirs au but (1-1 a.p., 11 t.a.b. à 10), mercredi à Gdansk, en Pologne, offrant à son entraîneur Unai Emery un quatrième sacre dans cette épreuve.

Alors que les deux équipes s'étaient neutralisées, Edinson Cavani (55e) ayant répondu à Gerard Moreno (29e), la prolongation n'a rien donné et la séance de tirs au but a été irrespirable: chaque tireur a réussi sa tentative, jusqu'à l'échec final du gardien David de Gea, 11e tireur mancunien.

Le club de la petite ville de Vila-real, située à 60 km au nord-est de Valence enlève le premier trophée de son histoire. Depuis sa création en 1923, une place de vice-champion d'Espagne en 2008, une demi-finale en Coupe d'Espagne en 2015 et une demi-finale en Ligue des Champions en 2005 constituaient ses faits d'armes les plus retentissants.

En revanche, pour son entraîneur l'Espagnol Unai Emery, il s'agit d'une 4e victoire dans cette compétition après ses trois sacres consécutifs entre 2014 et 2016 à la tête du FC Séville. Le premier avait déjà été obtenu aux tirs au but aux dépens de Benfica.

Villarreal succède au FC Séville au palmarès. Cette victoire ouvre la porte de la Ligue des Champions aux Espagnols qui n'ont terminé que 7e de La Liga et n'étaient qualifiés que pour la nouvelle Conference League.

Ce succès conclut une saison impressionnante de l'équipe surnommée le "sous-marin jaune". Elle boucle sa compagne européenne invaincue, forte de 13 victoires et deux partages.

REVIVRE LES MEILLEURS MOMENTS:

On va procéder à la séance des tirs au but: 11-10 pour Villarreal!

BELGAIMAGE-176852688

120e+3: Alex Telles remplace McTominay, Juan Mata prend la place de Wan-Bissaka. Capoue est remplacé par Daniel Raba.

115e: Tuanzebe remplace Bailly, Pogba sort pour Daniel James.

114e: carton jaune pour Cavani.

100e: Mason Greenwood descend, Fred monte à sa place.

99e: Gomez écarte vers Moreno sur sa gauche, mais il tente la frappe, complètement dévissée, au lieu de centrer. Quelle occasion gâchée!

C'est terminé! On va jouer les prolongations.

BELGAIMAGE-176850880

90e+2: Torres reçoit un ballon dans la surface, il repique et cherche la lucarne opposée, mais ça passe un rien au-dessus.

89e: Shaw centre mais la tête de Pogba passe au-dessus.

87e: Alberto Moreno remplace Alfonso Pedraza tandis que Juan Foyth cède sa place à Mario Gaspar.

85e: carton jaune pour Foyth.

82e: carton jaune pour Bailly.

BELGAIMAGE-176850503

81e: Rashford tente une frappe en première intention mais ça passe à côté.

77e: Paco Alcacer et Moi Gomez remplacent Yeremi Pino et Manu Trigueros.

72e: Shaw s'infiltre dans la surface et frappe puissamment mais la déviation de la tête de Cavani est contrée par Torres.

66e: Pogba sert en retrait McTominay qui arme une frappe tendue, mais c'est repoussé par la défense espagnole.

60e: Francis Coquelin remplace Carlos Bacca.

55e: BUT POUR MANCHESTER UNITED! En véritable renard des surfaces, Edinson Cavani égalise pour les Red Devils après un tir de Pogba qui a ricoché sur un défenseur espagnol.

BELGAIMAGE-176850009

54e: carton jaune pour Capoue.

MI-TEMPS

45e: Rashford étale toute sa technique et élimine un défenseur avant de centrer, mais c'est repoussé in extremis par les Espagnols.

44e: Greenwood accélère sur le côté droit, mais son centre puissant rebondit sur Albiol et Rulli s'empare du cuir.

36e: Wan-Bissaka déborde sur la droite et adresse un centre vers Rashord. Mais Raul Albiol devance l'attaquant anglais et écarte le danger de la tête.

30e: BUT POUR VILLARREAL! Gerard Moreno ouvre le score pour les Espagnols.

BELGAIMAGE-176848867

24e: Rashford tente une frappe des 25m, mais c'est capté facilement par le portier.

23e: Bacca centre en coup du foulard, mais la tête de Torres passe au-dessus.

20e: un centre de Wan-Bissaka est dévié en seconde zone et arrive dans les pieds de Shaw qui tente un tir puissant à ras de terre, mais c'est trop croisé et aucun de ses coéquipiers ne peut toucher le ballon.

18e: Foyth saigne toujours et doit à nouveau sortir du terrain pour se faire soigner. Villarreal va évoluer à 10 contre 11 pendant quelques instants.

BELGAIMAGE-176848524

9e: Juan Foyth reste au sol et les soigneurs viennent le prendre en charge. Le défenseur argentin a glissé sur le ballon puis sa tête a percuté le genou de Paul Pogba.

7e: Rashford s'infiltre dans la surface et passe en retrait vers McTominay à l'entrée du rectangle, mais sa frappe passe à côté du cadre.

1e: coup d'envoi de ce match !

Voici la composition des équipes:

Villarreal: Rulli, Foyth, Albiol, Pau Torres, Pedraza, Parejo, Capoue, Trigueros, Gerard Moreno, Bacca, Pino.

Manchester United: De Gea, Wan-Bissaka, Bailly, Lindelof, Shaw, McTominay, Pogba, Greenwood, Fernandes, Rashford, Cavani.

BELGAIMAGE-176848014

L'AVANT-MATCH:

Trois jours avant la finale de la Ligue des Champions entre Manchester City et Chelsea, Les Espagnols sont le dernier obstacle sur la route d'un doublé anglais en Europe, déjà réalisé en 2019, mais avec deux finales 100% anglaises à l'époque.

Sur le papier, Manchester United, récent dauphin de Manchester City en Premier League, part avec les faveurs des pronostics face au 7e de la dernière Liga.

Les clubs espagnols ont plutôt bien réussi aux Red Devils en C3 cette saison, puisqu'ils avaient éliminé la Real Sociedad en 16e puis Granada en quart, sans encaisser un seul but.

Bien que très probablement privé de son capitaine et meneur de la défense, Harry Maguire, touché à une cheville début mai en championnat, Solskjaer n'a pas hésité à afficher sa "confiance tranquille" avant ce match.

Malgré la déception de son élimination en Ligue des Champions à l'automne, son équipe n'a cessée de s'améliorer au fil des mois, affichant désormais une belle maîtrise et une vraie cohésion entre ses principales individualités.

Si son arrière-garde sera fragilisée, elle aura en revanche presque toutes ses armes offensives, à l'exception d'un Anthony Martial blessé de longue date.

United voit plus loin

Avec Bruno Fernandes à la baguette et aux coups de pieds arrêtés, un Paul Pogba redevenu actif et imprévisible dans l'entre-jeu, un Marcus Rashford virevoltant et un Edinson Cavani toujours aussi "tueur" devant le but, sans oublier le joker Mason Greenwood, le danger sera partout.

Sevré de titres depuis 2017 et leur dernier succès dans la compétition, sous les ordres de José Mourinho à l'époque, United entend bien se servir de ce match pour prendre date et afficher des ambitions encore plus élevées.

"C'est une soirée importante pour nous. Cela pourrait être le tremplin vers quelque chose de meilleur encore, un avenir radieux, car cette équipe est encore jeune", avait estimé mardi le coach norvégien.

"Les trophées font partie de ce club. L'équipe grandit, s'améliore beaucoup et demain (mercredi) pourrait être la preuve que nous pouvons nous améliorer encore", avait renchéri Fernandes.

Mais en face, il faudra se méfier des Espagnols dont l'entraîneur a fait de la Ligue Europa son jardin.

Sur les huit dernières saisons, Unai Emery disputera sa 5e finale. Il en a remporté trois de rang avec Séville (2014, 2015, 2016), avant d'en perdre une avec Arsenal, en 2019 face à Chelsea (4-1).

La C1 en ligne de mire pour Villarreal

Limogé par les Gunners fin novembre 2019, il a d'ailleurs eu l'occasion de se rappeler au bon souvenir du club Londonien qu'il a sorti en demi-finale (2-1, 0-0).

"Il n'y a aucune revanche à prendre avec les clubs ou le peuple anglais", a-t-il pourtant assuré en conférence de presse d'avant-match.

Malgré un parcours moins relevé que celui de leur adversaire qui a aussi sorti le Milan AC et la Roma, Villarreal est invaincu cette saison en C3 avec douze victoires et deux nuls.

Solides, rapides et surtout redoutablement intelligents tactiquement, les Espagnols ont aussi une puissance de feu offensive certaine, puisqu'ils ont terminé quatrième attaque de Liga, derrière le trio de tête composé des deux clubs de Madrid et du Barça.

Et outre la gloire personnelle de leur coach qui pourrait devenir le premier technicien à remporter quatre fois la C3, il y a, pour les Espagnols, une place dans la prochaine Ligue des Champions à la clé.

Déjà qualifiés par le championnat, les Mancuniens se sont vus promettre 4 millions de livres (4,6 millions d'euros) à se partager s'ils brandissent la coupe à la fin du match... et l'éternelle gratitude de Monaco qui serait alors directement qualifié pour la phase de poule sans passer par les barrages.

 

 


 

Vos commentaires