La malédiction de l'Olympique de Marseille: cinq finales, une victoire...

  • Europa League: scènes de joie et de déception au coup de sifflet final

  • Europa League: Marseille 0 - 3 Atlético Madrid

  • Dimitri Payet, blessé, sort en larmes

 

L'Olympique de Marseille a perdu une troisième finale d'Europa League, contre l'Atlético Madrid (3-0), terrassé par un doublé d'Antoine Griezmann et plombé par une énorme erreur et la blessure de Dimitri Payet, mercredi à Lyon.

L'Olympique de Marseille ne sera pas la première équipe française à remporter deux Coupes d'Europe. Retour sur cinq finales continentales, qui n'ont débouché que sur un seul sacre.

1991 - Les larmes de Bari

L'OM s'est vu trop beau contre l'Etoile Rouge de Belgrade. Jean-Pierre Papin et Chris Waddle ont cru qu'ils allaient enfin briser la malédiction de la France, au palmarès européen toujours vierge en 1991 alors qu'elle a inventé les coupes d'Europe. Atones, incapables de marquer, les Marseillais s'inclinent aux tirs au but (0-0, 5-3 t.a.b.) dans la tristesse d'un stade San Nicola de Bari (Italie) même pas rempli et dans les larmes de Basile Boli.

1993 - Le jour de gloire

Le puissant défenseur central Basile Boli est le héros de la plus grande victoire du football français de club. On trouve la photo de son coup de tête décroisé sur corner, juste avant la mi-temps, dans des milliers de lieux à Marseille. Cette fois, l'OM a retenu la leçon: il n'a pas joué le match avant et bat l'immense AC Milan (1-0) à Munich. Après avoir perdu la finale dont il était le favori, l'Olympique de Marseille gagne celle dont il était l'outsider.

1999 - Parme était trop puissant

Le club phocéen reçoit une raclée à Moscou contre Parme (3-0). Le match est vérolé d'entrée par une passe en retrait ratée de son capitaine Laurent Blanc pour le gardien Stéphane Porato, qui coûte l'ouverture du score face à Hernan Crespo. L'équipe de Rolland Courbis, déjà décimée par les suspensions dues à la bagarre de la fin de la demi-finale à Bologne (1-1, 0-0 à l'aller), ne s'en remettra pas et laisse filer la Coupe de l'UEFA.

2004 - Drogba était trop court

Le trophée échappe encore à l'OM à Göteborg et file à Valence (2-0). Le match laisse un souvenir amer aux Marseillais de José Anigo, avec la double peine pour Fabien Barthez: penalty et carton rouge juste avant la mi-temps. Didier Drogba, la star de l'équipe qui avait emmené l'OM jusqu'en finale, est trop juste physiquement sur ce match, touché à la hanche.

2018 - Les larmes de Payet

C'est la 31e minute et sa cuisse n'a pas tenu. Dimitri Payet, leader technique et capitaine de Marseille, doit quitter la finale, en pleurs. Dix minutes auparavant, Antoine Griezmann a ouvert le score sur une passe mal assurée de Steve Mandanda suivie d'un contrôle complètement raté de Frank Anguissa. "Grizou" remettra ça à la 49e minute et Gabi corsera l'addition à la 89e. L'Atletico Madrid a fait respecter son rang et l'OM s'incline lourdement 3 à 0 à Lyon. Florian Thauvin est en larmes au coup de sifflet final.

Vos commentaires