En ce moment
 

Standard: les deux grands regrets de Michel Preud'homme sur la scène européenne

Standard: les deux grands regrets de Michel Preud'homme sur la scène européenne
©Belga
Standard

"Il arrive souvent qu'on se fasse rejoindre après avoir ouvert le score", a déclaré jeudi soir le coach du Standard de Liège Michel Preud'homme, après le match nul de son équipe face au Vitoria Guimaraes (1-1). "Il faut dire aussi que c'était bien joué de la part du Vitória. Et même si le score est logique, nous avons eu aussi, par la suite, des possibilités d'inscrire un deuxième but mais, comme Guimaraes, nous marquons trop peu. En Coupe d'Europe, c'est encore plus important qu'en championnat car on a moins d'occasions. Et les deux gardiens ont très bien joué."


Le Standard avait fait le plus difficile en ouvrant le score à Guimaraes dans le groupe F de l'Europa League (5e journée) mais il s'est fait rejoindre juste avant le repos alors que l'adversaire venait d'effectuer un remplacement. Outre les occasions manquées, le Standard a parfois éprouvé des difficultés à ressortir. "La structure était bonne et nous avons très bien construit certaines phases, mais j'aurais voulu davantage de vitesse et de profondeur. Je dois cependant reconnaître que les conditions étaient difficiles." Ce résultat nul, conjugué à la victoire de Francfort à Arsenal, compromet les chances de qualification du Standard. "Comme l'an dernier, on pourrait être éliminé avec 10 points. Dans l'absolu, un nul à Guimarães ce n'est pas mal mais dans les matches européens, il faudrait pouvoir élever son niveau à tout moment et, jusqu'à présent, nous n'avons réussi à le faire que dans certains matches, c'est un processus."

 

Vos commentaires