En ce moment
 

"La baguette magique n'existe pas": Vincent Kompany déplore que Mbaye Leye ait payé "pour les erreurs des autres"

© Belga
 
Anderlecht, Vincent Kompany
 

Le Clasico de dimanche entre Anderlecht et le Standard s'annonce quelque peu déséquilibré à première vue. Les Anderlechtois étaient, avant la pause hivernale, dans une bonne dynamique. Ils n'ont plus été battus en championnat depuis le 7 novembre et sont 3e de Pro League tandis que les Liégeois restent sur deux défaites consécutives et occupent le 15e position du classement.

Malgré une position plus favorable, le coach anderlechtois ne veut pas sous-estimer le rival historique. "Impossible", dit Vincent Kompany dans des propos relayés par la Dernière Heure. "Même si le Standard jouait en 3e division, cela ne changerait rien. On veut absolument gagner ce match. Je sens l’envie dans notre groupe. Le Standard a d’ailleurs de la qualité. Carcela, Klauss, Muleka, Lestienne et Bastien : ce sont des joueurs qui auraient leur place dans beaucoup de noyaux du top 4, top 5 ou top 6."

Dans une situation sportive et financière très délicate, le Standard vit des moments difficiles actuellement. Loin de s'en réjouir, Kompany se souvient que lui même et son club ont connu des moments difficiles il n'y a pas si longtemps. "Quand on voit les chiffres, notre situation n’était pas très différente qu’au Standard. On était même dans de plus mauvais draps. Les problèmes financiers, on est tous passés par là."

Lui-même entraîneur, Vincent Kompany a aussi soutenu ses confrères du Standard et a regretté qu'ils aient à subir "les erreurs des autres". "Seulement, ce qui est dommage, c’est que Mbaye Leye ait payé pour les erreurs d’autres. Il y a un effectif et une situation qui ont été créés bien avant Mbaye Leye. Maintenant, ils ont un autre très bon entraîneur en la personne de Luka Elsner, mais on constate que la baguette magique n’existe pas dans le foot. C’est juste une question de temps, de plan de jeu et de plan financier."


 

 

 




 

Vos commentaires