En ce moment
 

"Nous ne cautionnons pas cet acte": un groupe d'Ultras de Charleroi se désolidarise du geste d'un de ses membres ayant mené à l'arrêt du match

"Nous ne cautionnons pas cet acte": un groupe d'Ultras de Charleroi se désolidarise du geste d'un de ses membres ayant mené à l'arrêt du match
 
 

Hier soir, alors que les Carolos menaient au score face à Malines, des supporters de Charleroi se sont fait remarquer à plusieurs reprises, tout d'abord en lançant des balles de tennis, puis des fumigènes sur le terrain, menant à l'arrêt e la rencontre à la 67ème minute.

Dans un communiqué, le "Block 22 Charleroi", groupe d'Ultra Carolos, assument certaines actions, mais se désolidarisent des gestes ayant mené à l'arrêt définitif de la rencontre.

"Nous assumons la pyrotechnie à l'entrée des joueurs, mais également celle tout au long de la rencontre de notre côté", expliquent-ils. "Nous avions donné comme consigne de garder toute la pyrotechnie au sein de la tribune, malheureusement, un de nos membres n'a pas respecté ces règles, ce qui a mené à l'arrêt de la rencontre".

"Nous avons donc pris la décision d'exclure ce membre de notre groupe", décrit le communiqué. "Nous avons bien conscience qu'il noircit notre image et celle du club".


 

Vos commentaires