En ce moment
 

"Une image catastrophique du football belge qui va faire le tour du monde": des supporters déplorent les incidents lors du Clasico

  • Football: des fumigènes dans Sclessin, comment est-ce possible ?

  • "Une image catastrophique du football belge qui va faire le tour du monde": des supporters déplorent les incidents lors du Clasico

 

Le choc entre Anderlecht et le Standard à Liège a été définitivement arrêté après 32 minutes de jeu vendredi en Belgique quand des supporters du club bruxellois ont jeté des fumigènes et d'autres objets sur le terrain alors que leur équipe était menée 2-0.

La rencontre de la 4e journée des playoffs I du championnat de Belgique entre le Standard et Anderlecht a été arrêtée définitivement par l'arbitre Erik Lambrechts, après une demi-heure de jeu, vendredi soir en raison de jets d'objets et de fumigènes sur le terrain.

Au micro de nos journalistes Mathieu Langer et Benoît Elsen, les supporters déplorent de tels actes. "Je trouve ça dégueulasse pour les gens qui ont payé leur place. On n’a pas eu de football. C’est anti fair-play. Les fumigènes font partie du football mais il faut arrêter!", s'exclame Gilles, fervent supporter du Standard. 

La partie avait été interrompue déjà à deux reprises en raison de jets de fumigènes. Le Standard menait alors 2 à 0 grâce à Marin (22e) et Mpoku (30e) sur un penalty validé par le VAR, la video assistance, menant à l'exclusion de Kara pour une deuxième carte jaune côté anderlechtois. Juste après le penalty, l'arbitre a arrêté la rencontre une troisième fois, et donc de façon définitive.


"On vient de loin pour voir une demi-heure de football"

Le mécontentement est vu du côté des supporters anderlechtois qui ont continué à lancer des fumigènes malgré les appels au calme de leurs joueurs Sven Kums, le capitaine et Kara Mbodji en tête. Parmi les supporters, certains avaient fait des centaines de kilomètres pour voir du spectacle. Ils repartent choqués et déçus. "J’ai fait 900 kilomètres pour voir 30 minutes, 3 buts dont deux valables. C’est un scandale !", s'écrie l'un d'entre eux.

Sentiment amer partagé par un fan du Standard, venu de la province du Luxembourg. "On vient de loin pour voir une demi-heure de football. On ne va pas jeter la pierre car il y a des supporters du Standard qui ont fait exactement la même chose il y a quelques années. Dans le stade, certains sont raisonnables, d’autres pas", nous lance-t-il. 

"C’est ridicule. Maintenant, ils (les Anderlechtois, nldr) sont punis. C’est 5-0 pour le Standard. C’est dommage car on a fait plus de minutes de route que l’on a vu de minutes de football. On voulait voir jouer nos joueurs, on vient pour ça. On est vraiment tristes", déplore Michel, venu de Grez-Doiceau.


Le club anderlechtois risque d'être poursuivi

Certains fans de foot avaient fait le déplacement en famille. Un père de famille nous confie avoir accompagné son fils à "son premier Clasico". "Voilà, il est servi. Je pense que l’on peut voir les choses de deux façons. La première est négative avec le comportement des supporters d’Anderlecht. Où est la direction ? Où est l’entraîneur ? On ne les voit pas. De notre côté, on a parfaitement bien réagi. On a fait la fête mais qu’une demi-heure. C’est une image catastrophique du foot belge car ça va faire le tour du monde", lâche-t-il. 

Le club anderlechtois risque d'être poursuivi et de se voir infliger un score de forfait. Michael Verschueren, le nouvel homme fort des Mauves, le craignait aussi fortement après la rencontre.

Vos commentaires