Cet ancien joueur du Standard va se faire confisquer plus de 80.000 euros

Cet ancien joueur du Standard va se faire confisquer plus de 80.000 euros

Le tribunal correctionnel de Liège a accordé à l'ancien joueur de football du Standard de Liège Ivica Dragutinovic le bénéfice de la suspension du prononcé pour une durée de trois ans dans le cadre de sa condamnation dans le dossier du Standard de Liège. Une confiscation de 80.451 euros, correspondant aux avantages patrimoniaux illégalement perçus, a été ordonnée contre lui.

Ivica Dragutinovic avait été condamné par défaut à une peine de six mois de prison avec sursis et à une amende de 11.000 euros dans le cadre de malversations commises lors de transferts réalisés dans le milieu du football. Un mécanisme mis en place par des agents et des clubs avait permis à Ivica Dragutinovic de toucher sa rémunération tout en fraudant le fisc. Ce joueur avait été prêté par le club serbe FK Borac à la Gantoise. Il avait été racheté en 2000 par le Standard. Malgré cela, une seconde convention de cession définitive était intervenue en 2003 après un renouvellement de contrat. Selon le parquet, des flux financiers avaient eu lieu en 2000 entre le Standard et le club de Borac et en 2003 entre le Standard et un compte en Suisse.

Ivica Dragutinovic avait fait opposition. Il contestait avoir tenu un rôle actif dans la mise en place d'un mécanisme frauduleux mais admettait être intervenu à l'ultime stade des négociations.

Dix-sept ans après les faits, le tribunal lui a accordé le bénéfice de la suspension du prononcé pour une durée de trois ans. Cette sanction est assortie d'une confiscation par équivalent de 80.451 euros qui correspond aux avantages patrimoniaux illégalement perçus.

Vos commentaires