En ce moment
 

Choisie par Duchâtelet pour gérer Charlton, Katrien Meire répond aux questions qui dérangent

Choisie par Duchâtelet pour gérer Charlton, Katrien Meire répond aux questions qui dérangent

Les médias belges, dont la DH et SudPresse, ont rencontré Katrien Meire, la CEO de Charlton, l'un des clubs appartenant à Roland Duchâtelet, président du Standard.

Qui est Katrien Meire, directrice-général du club anglais de Charlton (D2)? Cette femme, originaire du Limbourg, fait partie du  réseau de Roland Duchâtelet, président du Standard de Liège. Elle se dévoile dans les colonnes de la DH et des journaux du groupe SudPresse . " Je suis avocate, mais je voulais travailler dans le sport et le foot en particulier. Depuis toute petite je suis fan de Saint-Trond. Un jour, j'ai contacté Mr Duchâtelet pour le dossier des droits télé. Je pouvais l'aider. J'ai eu de la chance puisqu'il m'a offert un contrat. Ensuite, j'ai géré des dossiers juridiques pendant deux mois au Standard. Notamment le début de l'affaire Ruytinx-Carcela... Puis il a racheté Charlton et il m'a proposé le poste de CEO ". "J'ai dû licencier des gens. Cela a été difficile" Comment cela se passe là-bas? " La barrière de la langue? J'ai fait un Master à Londres et je parlais toujours anglais dans mon bureau d'avocats. Au début, j'étais à la fois très contente et très effrayée. Je connaissais le foot en tant que fan mais pas en tant que gestionnaire de club. Je n'étais pas prête, mais je n'avais pas le choix. Aller travailler à Londres, dans le foot, c'était une opportunité extraordinaire. Je n'avais pas d'attaches en Belgique donc je pouvais partir facilement. Au club, les gens étaient contents de voir arriver un repreneur car le club était au bord de faillite. Il y avait trop de personnes, pas de structure. J'ai dû licencier des gens, souvent plus vieux que moi. Cela a été difficile, mais c'était nécessaire pour bâtir un club stable et efficace. Mon rôle? Je ne m'occupe que des négociations et des détails financiers. Le volet sportif est géré par la cellule de scouting et le coach. Et la décision finale revient à Roland Duchâtele t". "Duchâtelet dit que les clubs sont ses enfants" Quel club est prioritaire aux yeux de Duchâtelet? Ses clubs ne sont-ils pas qu'un moyen de se faire de l'argent sans penser au sportif? " Au début, on a eu un souci car les supporters disaient que Charlton était l'équipe B du Standard. Mais aujourd'hui, ils sont ravis d'avoir des joueurs comme Buyens, qui est l'un des meilleurs et que tout le monde aime, et Ben Haim, qui est titulaire et qui nous a gagné des points. Donc tout le monde y gagne: le Standard trouve une solution pour des joueurs inutilisés et Charlton dispose de bons joueurs. Mais, même si le cas ne s'est pas encore présenté, il se peut aussi que des bons joueurs de Charlton débarquent au Standard. Non, il n'y a pas de hiérarchie entre les clubs. Duchâtelet dit que les clubs sont ses enfants et c'est comme cela que je le ressens. Je ne sais pas comment il fait, mais il divise son temps entre tous ses clubs et cherche les meilleures solutions pour chacun d'eux ". Quelles ambitions pour le club de Charlton? Monter en Premier League? " Ce n'est pas réaliste à court terme, c'est plutôt un rêve. Il n'y a que trois places pour 24 prétendants. L'objectif est plutôt de devenir un club stable en Championship. Avec notre budget, c'est déjà un miracle si on termine dans les douze premiers. Mais on sait que ce n'est pas parce qu'on a un plus petit budget qu'on ne peut pas faire de grandes choses. Vu que les résultats étaient bons en début de saison, on s'est demandé en fin de mercato si on n'allait pas faire des extras, au-delà de notre budget, pour renforcer l'équipe et viser plus haut. Mais on a préféré attendre janvier pour faire le point ". Un autre objectif pour Katrien Meire, c'est l'Académie. " Comme le Standard, on a une tradition en terme de formation. On veut construire un nouveau bâtiment et satisfaire à d'autres critères, notamment en terme de personnel, pour recevoir le label 1 et ainsi pouvoir être confronté aux meilleurs clubs anglais. C'est un objectif à court terme, comme augmenter la fréquentation du stade ".

Vos commentaires