Les sports collectifs interdits à Anvers: la finale de la Coupe de Belgique et la reprise en Pro League déjà menacées ?

Les sports collectifs interdits à Anvers: la finale de la Coupe de Belgique et la reprise en  Pro League déjà menacées ?
 

La Province d'Anvers a décidé d'interdire les sports collectifs en raison du retour du coronavirus. Une décision qui inquiète l'Antwerp, qui se prépare à disputer la finale de la Croky Cup prévue samedi.

C'est une situation pour le moins étonnante à laquelle est confrontée l'Antwerp. En pleine préparation de sa finale de Croky Cup face à Bruges (samedi à 20h30), le club a appris l'interdiction de pratiquer des sports de contact dans la province. Une interdiction instaurée en raison d'une explosion du nombre de cas de coronavirus sur place.

Mais cette interdiction pourrait donc priver les Anversois d'entraînements avant la finale. Le club a communiqué à ce sujet, prenant position en faveur d'une autre approche. "Suite à la communication du gouverneur de la province d'Anvers, et dans l'attente d'informations plus concrètes, le R. Antwerp FC part du principe que pour le football professionnel toutes les mesures prises resteront inchangées et continueront d'être appliquées", écrit le club, qui ne compte donc pas s'arrêter. "Ces derniers mois, des protocoles et des procédures de test ont été élaborés en collaboration avec la Pro League et toutes les autorités compétentes afin que le football puisse être joué de manière sûre et responsable. Le RAFC reste en contact étroit avec toutes les autorités compétentes et fournira des informations dès que possible".

La question inquiète aussi le Beerschot, qui doit jouer ce weekend la finale retour de D1B. "Nous attendons des précisions pour nos entraînements, mais aussi pour la rencontre face à Louvain", a expliqué Sven Van den Abbeele, le président du Beerschot, à la RTBF.

La Pro League demande une exception

La décision aura-t-elle une influence sur la tenue de ces rencontres ? La Pro League souhaite bien tout maintenir comme prévu, y compris les matchs de Pro League disputés dans la région. La reprise est prévue le 8 août.

Pour éviter tout report, la Pro League va demande qu'une exception soit mise en place pour les clubs professionnels. "Le football belge a fait des investissements conséquents pour permettre aux compétitions de se dérouler même en cas de nouvelle vague. Nous avons mis en place des procédures de test strictes pour les joueurs et leur entourage et investi massivement dans les tests et le traçage", a confirmé Stijn Van Bever, le porte-parole de la Pro League.

Du côté de la province d'Anvers, on reste sur ses positions. "En principe aucune exception pour le football professionnel", explique Cathy Berx, la Gouverneur de la Province. Elle a cependant ouvert la porte à des discussions à ce sujet. "Le contexte épidémiologique vaut pour tout le monde. Les sports de contact sont un risque pour la transmission du virus. En plus de cela, les rencontres de football ont un grand impact social et cela peut engendrer des scènes d'euphorie", a-t-elle détaillé, confirmant enfin que des discussions étaient en cours au sujet des matchs prévus dans les prochains jours. 

 

Vos commentaires