En ce moment
 

Le nouvel organe disciplinaire de la fédération a déjà imposé 19 interdictions de stade

Le nouvel organe disciplinaire de la fédération a déjà imposé 19 interdictions de stade
 
 

(Belga) La Chambre nationale des exclusions civiles (CNEC), un nouvel organe de l'Union belge de football, a déjà prononcé 19 interdictions de stade cette saison, rapporte la fédération. Depuis cette saison, la CNEC a repris aux clubs la tâche d'imposer des interdictions de stade aux supporters, promettant une décision finale (y compris concernant les éventuels appels) dans les 20 jours suivant les faits.

Auparavant, les clubs devaient sanctionner eux-mêmes leurs propres supporters. Ils doivent désormais préparer un dossier sur les constatations dans le stade et l'envoyer à la Chambre. Ainsi, le CNEC a déjà traité 42 dossiers cette saison, tandis que 23 autres sont toujours en cours d'examen, en appel ou ont abouti à des acquittements. Depuis cette saison, les sanctions pour les supporters indélicats ont été renforcées, a déclaré Lorin Parys au cours d'une conférence de presse lundi à la Kazerne Dossin, au sujet du plan contre les mauvais comportements des supporters. Selon les faits, une personne peut déjà être interdite de stade pour une durée allant jusqu'à 10 ans lors de sa première condamnation, et jusqu'à 25 ans en cas de récidive. "Pratiquement toute la vie", a décrit le directeur général de la Pro League. La sanction la plus lourde cette saison a été infligée après des violences lors d'un match de Malines, pour lesquelles l'auteur des faits a été condamné à sept ans d'interdiction de stade. Le CNEC est l'un des trois moyens susceptibles d'imposer une interdiction de stade aux supporters. La cellule football peut également en imposer une, tout comme le tribunal. Cependant dans ces deux derniers cas, les sanctions sont encore limitées à un maximum de cinq ans d'interdiction, jusqu'à ce que le renforcement de la Loi Football soit mis en œuvre. (Belga)


 

Vos commentaires