En ce moment
 

Le retour cauchemardesque de Marc Coucke à Ostende: "Je ne m'attendais pas à ça"

Le retour cauchemardesque de Marc Coucke à Ostende:
©Belga
Anderlecht

Dispute, banderole des supporters et départ précipité : le président d'Anderlecht a reçu un accueil particulièrement froid dans son ancien club hier après midi.

Marc Coucke se souviendra longtemps de ce retour à Ostende dimanche après-midi. Tout a commencé à son arrivée jugée provocatrice par Frank Dierckens, son successeur à la tête du club côtier. Une joute verbale a alors éclaté entre les deux hommes. Quelques minutes plus tard, Coucke a été prié de quitter la tribune. La tension étant à son paroxysme, sa sécurité ne pouvait plus être assurée. Il doit alors assister à la première mi-temps depuis... le vestiaire de son équipe! A ce moment, une banderole apparaît dans le kop ostendais. : “Messias = Judas = Coucke”. Les supporters lui reprochent notamment d'être à la base des problèmes financiers actuels du KVO.

Viré du vestiaire

Les déboires du président des Mauves ne se sont pas arrêtés là. Marc Coucke a finalement été expulsé du vestiaire peu avant la pause car il ne figurait pas sur la feuille de match. La coupe était pleine pour l'homme fort d'Anderlecht, d'autant que son équipe était déjà menée 2-0. Il a tout simplement décidé de quitter un stade qu'il a rénové il y a quelques années! " Je ne m'attendais certainement pas à un tel accueil," a-t'il commenté après cet après-midi cauchemardesque qui aura en plus vu son équipe s'incliner (3-2).

 

Vos commentaires