Le Standard en perte de vitesse: l'infirmerie est trop remplie

Le Standard en perte de vitesse: l'infirmerie est trop remplie
©BELGA
 
Standard
 

Le mois de décembre est compliqué pour les Rouches. Avec deux victoire en six matchs, les hommes de Michel Preud'homme payent un calendrier très chargé depuis le début de saison mais également les nombreuses blessures que compte l'effectif. La trêve arrive à point nommé pour le Standard.

"Nous n'étions pas en possession de tous nos moyens pour remporter le match face à l'Antwerp." Michel Preud'homme était fataliste après la défaite 1-3 de ses troupes en Coupe de Belgique. Les Rouches étaient en effet une nouvelle fois diminués par les blessures mercredi soir. 

Depuis le début de la saison, le Standard a accumulé 13 blessures dans son effectif. La malchance frappe donc les Liégeois mais pas seulement. Les Rouches ont en effet déjà disputé 28 rencontres toutes compétitions confondues depuis le coup d'envoi de cette saison 2019/2020. Le club reste même sur 10 matchs disputés en 33 jours... Autant dire que certains joueurs sont très fatigués et attendent avec impatience la trêve.

Vanheusden a besoin de repos

Mais avant ça, le Standard a encore deux rendez-vous à négocier. Un déplacement à Waasland-Beveren samedi avant le dernier match de l'année face à La Gantoise le 26 décembre prochain. Pour ces deux rencontres, Selim Amallah et Samuel Bastien sont d'ores et déjà forfaits, en plus des absents de longues dates. L'incertitude plane autour de Zinho Vanheusden qui, s'il n'est pas officiellement blessé, a absolument besoin de repos.

Michel Preud'homme va donc devoir composer avec un effectif réduit pour ces deux derniers matchs de 2019. L'entraîneur des Rouches attend certainement impatience la trêve pour pouvoir récupérer un effectif bien plus fourni.

 




 

Vos commentaires