En ce moment
 

Les incidents se multiplient: comment la crise sanitaire aurait favorisé l'émergence du hooliganisme (vidéo)

De plus en plus de violence dans le football: comment la crise sanitaire aurait renforcé le hooliganisme
 
 

Les incidents sont nombreux autour et dans les stades européens ces dernières semaines. En Belgique, on pense notamment à l'invasion de terrain des supporters du Standard, à l'agression d'un supporter de Man City par des Brugeois ou encore à l'incident impliquant Anthony Moris hier à Eupen. En Europe aussi, nous voyons ces phénomènes se reproduire, en France, en Angleterre. 

Des problèmes qui existent depuis des lustres, mais qui semblent se renforcer ces derniers mois. "Je trouve que ça s'aggrave. Je trouve ça un peu triste, ça gâche le foot en lui-même", nous raconte même un supporter de l'Union. 

Alors comment l'expliquer ? Comment une telle tension a-t-elle pu se créer ? Selon Manuel Dupuis, psychologue du sport, la crise sanitaire et ses confinements loin des stades ont eu un impact énorme sur les supporters. "Il y a une excitation qui apparaît. C'est un peu comme une dépendance. Un manque s'est installé et ce manque a provoqué un stress", poursuit-il. Dès lors, lorsque le retour au stade a été validé et organisé, les choses ont dérapé. "La dynamique de groupe crée une influence, des croyances, par rapport à l'adversaire qui peuvent un peu chauffer les esprits", confirme Manuel Dupuis.

En France, de nombreux clubs ont dû installer des filets de sécurité devant certaines tribunes. Reste à savoir quels seront les plans, en Belgique, pour éviter d'aggraver ce problème. 


 




 

Vos commentaires