Mbaye Leye sort de ses gonds et recadre ses joueurs: "On encaisse comme des enfants"

Furieux, Mbaye Leye TACLE ses joueurs après la défaite contre Zulte-Waregem
 
 

Mbaye Leye est pour la première fois sorti de sa réserve traditionnelle. L'entraîneur du Standard a recadré ses joueurs après la défaite 3-2 face à Zulte-Waregem.

La défaite face à Zulte-Waregem ne passe pas au Standard. Le club a fait un sérieux pas en arrière en quittant le top 8 du championnat. Mais ce qui inquiète le plus, ce sont les buts concédés. En effet, le Standard a mené par deux fois mais s'est fait reprendre en trois minutes en seconde période.

Une situation qui énerve profondément Mbaye Leye, qui ne s'est pas privé de le dire après la rencontre. "On encaisse trop de buts sur des transitions. Quand on marque deux buts, on ne peut pas perdre ce match", a-t-il d'abord déclaré. Pour la première fois, le Sénégalais semblait en vouloir à ses joueurs.

Il les a d'ailleurs ciblé clairement après le match. "La manière dont on encaisse, on peut parler de naïveté et même de stupidité. On encaisse comme des enfants. Quand on joue contre une équipe qui a de très beaux tireurs de coup franc comme Zulte Waregem, un joueur expérimenté comme Mehdi Carcela ne doit pas essayer de dribbler devant sa surface. Sur le deuxième but qui part d’une touche, Noë Dussenne doit faire la faute car il n’est pas dans la surface. Et sur le troisième, l’attaquant adverse ne peut pas se retrouver seul et se jouer de quatre défenseurs", a lâché Mbaye Leye.

Et le coach veut encore croire aux play-offs 1, même s'il reconnaît que le défi sera de taille. "On reste à trois points du top 4. Parvenir à se qualifier pour les PO1 serait un miracle mais j’y crois. Il faut prendre un peu de recul. Depuis que je suis à la tête de l’équipe, je suis content du jeu développé et il ne faut pas tout remettre en question car nous avons perdu un match. Et si mathématiquement, les résultats de Philippe Montanier étaient meilleurs, je n’en ai rien à cirer", a déclaré l'entraîneur liégeois.

Pour se remettre en selle, le Standard tentera de vaincre Anderlecht, dimanche prochain à Sclessin.

Espoir pour le SECTEUR CULTUREL: la ministre propose une reprise à la mi-mars




 

Vos commentaires