Non, Anderlecht ne recrutera pas un attaquant de 33 ans

Non, Anderlecht ne recrutera pas un attaquant de 33 ans
mercato

Le champion de Belgique de football, le RSC Anderlecht a nié mardi dans un communiqué officiel les rumeurs publiées par plusieurs journaux concernant un intérêt du club pour l'attaquant belge Kevin Oris. L'ancien joueur de Mons et de l'Antwerp, est libre de contrat.

Les quotidiens Het Nieuwsblad et la DH ont évoqué l'intérêt du Sporting d'Anderlecht pour Kevin Oris. L'attaquant belge de 33 ans est libre après plusieurs aventures en Asie. En Belgique, on se souvient de lui pour ses passages sous les couleurs de l'Antwerp, du KSV Roulers et du RAEC Mons.

Une piste étonnante pour les Mauves, expliquée tout simplement par les deux journaux belges: le club bruxellois est en manque de Belges dans son noyau. Afin de respecter le règlement de la Pro League, tous les clubs doivent en inscrire au moins six sur la feuille de match. A Anderlecht, pour le moment ça va. Mais dès l'an prochain, ce sera plus compliqué avec les départs de Matz Sels, Massimo Bruno, Olivier Deschacht ou encore Leander Dendoncker.

Anderlecht a cependant démenti l'information via un communiqué sur son site internet. "Contrairement à ce qui est paru dans certains médias ce matin, le club tient à préciser qu'il n'a jamais été intéressé par Kevin Oris", ajoutant que "malgré ses bonnes prestations en Asie ces derniers années, le RSCA n'a jamais eu l'intention de lui proposer un contrat. Ces prochaines semaines, les Mauve et Blanc continueront de rechercher des renforts offensifs immédiats pour l'équipe première".

Kevin Oris, qui a quitté la Belgique il y a six ans a évolué successivement en Corée du Sud (Daejeon et Jeonbuk), en Chine (Liaoning), de nouveau en Corée (Incheon), puis au Japon (Kyoto Sanga).

Vos commentaires