En ce moment
 

Saint-Trond et Genk forcés de fermer une tribune après les incidents du 28 septembre

Saint-Trond et Genk forcés de fermer une tribune après les incidents du 28 septembre

Saint-Trond et Genk recevront respectivement Courtrai et Charleroi avec une partie de leur stade fermée au public, conséquence des sanctions imposées aux deux clubs limbourgeois à la suite des débordements ayant provoqué l'arrêt du derby le 28 septembre dernier.

La tribune nord du Stayen sera fermée pour le match Saint-Trond - Courtrai samedi, tandis qu'à Genk, la tribune debout (blocs Q, R, S, T et U) sera fermée lors de la visite de Charleroi le 1er février.

Le derby limbourgeois avait été arrêté dans les dernières minutes en raison du comportement des supporters le 28 septembre dernier. La Commission des litiges d'appel de l'Union belge avait décidé, début décembre, que la partie ne devait pas être rejouée, le score 3-3 étant maintenu.

Genk et Saint-Trond ont échappé à un match à huis-clos, au retrait de deux points et à une répétition de la rencontre sans public. Tous deux ont reçu une amende de 5.000 euros, et l'obligaton de jouer un match à domicile avec une partie de leurs tribunes fermée. Les deux clubs doivent en outre diffuser un message de sensibilisation durant tous leurs matchs à domicile de la saison.

Par ailleurs, le parquet de la fédération a demandé une amende de 10.000 euros à l'encontre de l'Antwerp, pour sanctionner le comportement des supporters anversois lors du match face au FC Bruges du 10 novembre. La rencontre avait notamment été interrompue temporairement après que des supporters anversois ont jeté des gobelets de bière en direction d'un juge de ligne en fin de première période. Une décision dans ce dossier est attendue pour le 18 février.

Vos commentaires