En ce moment
 

Standard-Anderlecht arrêté: Marc Coucke condamne le comportement des supporters anderlechtois

Standard-Anderlecht arrêté: Marc Coucke condamne le comportement des supporters anderlechtois
©Belga

En déplacement à l'étranger, Marc Coucke le président d'Anderlecht a suivi à distance l'arrêt du match entre le Standard et Anderlecht, après une demi-heure, en raison de jets de fumigènes provenant du bloc anderlechtois, vendredi lors de la 4e journée des playoffs I de la Jupiler Pro League.

"Autant je comprends votre insatisfaction au sujet de notre jeu et de nos résultats, autant je condamne ce comportement", a adressé Marc Coucke aux supporters Mauves via son compte Twitter. "Le football ce sont des rires quand on gagne et des larmes quand on perd mais jamais des agressions. Mes excuses au nom du Sporting d'Anderlecht à tous les supporters de football et spécialement aux supporters pacifiques du RSCA".

"C'est dommage, 27.000 personnes viennent au stade pour un match, qui s'annonçait sous les meilleurs auspices", a déclaré de son côté Bruno Venanzi, le président du Standard sur Proximus 11. "Tout partait bien pour le Standard, qui a montré des belles choses. Je suis déçu qu'il ait été arrêté si tôt. Pour tout le monde, pour les supporters. Le règlement est connu, on l'a appris aussi à nos dépens. On le regrette mais l'arbitre a bien fait de l'appliquer." 

La Pro League a également réagi sur les réseaux sociaux avec un tweet où elle "regrette la fin prématurée de la rencontre de ce soir en raison d'un usage irresponsable d'engins pyrotechniques. Les sanctions du règlement interne de la Pro League seront appliquées, de même que la procédure des instances du parquet fédéral".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires