Accueil Sport Football Football Belgique

Violence dans les stades: la Pro League convoque une réunion d'urgence

Lorin Parys a appelé d'urgence les clubs à se réunir lundi matin pour lutter plus efficacement contre la violence dans les stades et oeuvrer pour plus de sécurité.

Le directeur général (CEO) de la Pro League de football s'est exprimé dimanche sur les réseaux sociaux au lendemain d'une nouvelle rencontre du championnat de Belgique arrêtée en raison de multiples incidents. 

Le match entre Charleroi et Malines comptant pour la 17e journée a, en effet, été arrêté après 67 minutes de jeu en raison de jets de fumigènes venant du clan des supporters carolos alors que les Zèbres menaient 1-0 samedi.

Le 23 octobre, des incidents avaient forcé l'arrêt du Clasico entre le Standard et Anderlecht, peu après l'heure de jeu aussi, à cause là aussi de jets de fumigènes des supporters anderlechtois cette fois.

Le dossier sera pour la première fois évoqué devant l'Union belge le 17 novembre. 

"Il n'est plus possible qu'un groupe prenne en otage notre football pour d'autres objectifs. Ce groupe doit être exclu", a tweeté Lorin Parys. "Nous allons prendre nos responsabilités et accélérerons la mise en oeuvre de notre plan. Nous nous adresserons à tous les partenaires pour cela".

Lorin Parys s'était déjà exprimé samedi soir à l'issue d'une journée mouvementée à nouveau. "Samedi j'ai consulté toutes les fédérations de supporters qui désapprouvent unanimement ce comportement. Nous agirons de manière cohérente. Le club peut s'attendre à une sanction de la Pro League de 50.000 euros et une sanction disciplinaire", avait écrit le directeur de la Pro League qui rassemble tous les clubs de football professionnels du pays (D1A et Challenger).

Dans la journée, Charleroi, 12e avec 19 points, avait annoncé le retour comme entraîneur de Felice Mazzu qui a signé un contrat à durée indéterminée. L'ancien mentor des Zèbres, qui avait fait les beaux jours de l'Union St-Gilloise la saison dernière avant d'être remercié à Anderlecht où il avait été débauché, prendra son groupe en main le 28 novembre alors que ce week-end marque la dernière journée de championnat avant la trêve de la Coupe du monde de football au Qatar (20 novembre au 18 décembre).

À la une

Sélectionné pour vous