"La Super League? Une trahison": de nombreux supporters expriment leur dégoût

©Belga
 
 

"Trahison", "privatisation", "discrimination"... Le projet de Super Ligue annoncé par douze grands clubs pour supplanter la Ligue des champions a suscité lundi beaucoup d'amertume parmi les supporters, pour certains bien décidés à défendre "l'incertitude sportive". 

Alors que les stades sont vides pour cause de pandémie de coronavirus, les fans se sont fait entendre sur les réseaux sociaux pour, dans leur grande majorité, fustiger ce projet de compétition porté par certains des plus grands clubs d'Europe, du Real Madrid à la Juventus Turin en passant par Manchester City, Chelsea ou Liverpool. 

"Pour les supporters, y compris ceux des clubs fondateurs, il y a un sentiment de vertige, de trahison, de dépossession", résume pour l'AFP Ronan Evain, coordinateur du réseau Football Supporters Europe.

Les clubs en question "font disparaître toute forme d'incertitude sportive, ce qui fait la base de l'attachement à ce sport", ajoute-t-il. 

Le patron de la Juventus Andrea Agnelli assure que la Super Ligue proposera "aux supporters et aux amateurs des matchs de très grande qualité, ce qui alimentera leur passion pour le football".

Pas vraiment l'opinion majoritaire des intéressés: "C'est une décision motivée par la cupidité pour garnir les poches des dirigeants et prise sans considération pour les supporters loyaux, notre histoire ou l'avenir du football dans ce pays", pour la Fondation des supporters de Chelsea.

Pourquoi pas l'Atalanta? 

La Fondation des supporters d'Arsenal assure qu'elle fera "tout ce qu'elle peut pour s'y opposer".

Même dégoût chez les représentants des fans de Manchester United qui ont enjoint à leur club de se "retirer immédiatement".

L'ex-entraîneur et légende des "Red Devils" Alex Ferguson assure aussi que "les supporters du monde entier apprécient" la Ligue des champions "telle qu'elle est". 

De façon plus prosaïque, des fans de l'Inter Milan s'inquiétaient lundi sur les réseaux sociaux que leur club puisse être sanctionné par la Ligue italienne pour s'être engagé dans ce projet, avec le risque de perdre le scudetto que les Nerazzurri sont tout près de décrocher.

Au milieu de cette indignation générale, certains se distinguaient en soutenant ce projet, comme Antonio Gazzella, un supporter d'Arsenal de 57 ans interrogé lundi à Londres par l'AFPTV: "Je suis content. Avec tout le respect que j'ai pour le Slavia Prague, ils n'ont pas les grands noms pour jouer avec Arsenal", a-t-il estimé, en référence au dernier adversaire des Gunners en Ligue Europa. 

Ivano, 75 ans, amoureux de la Roma, un club qui ne fait pas partie des instigateurs, fustige pour sa part une "discrimination envers les autres équipes": "D'autres mériteraient, comme Naples ou l'Atalanta", a-t-il dit à l'AFPTV à Rome.

Appels à la mobilisation 

Ronan Evain fustige pour sa part un choix purement économique avec une "privatisation du sport" par des clubs à la renommée mondiale, visant avant tout les "marchés extérieurs". 

"Ils nous considèrent comme une clientèle captive mais c'est loin d'être garanti que nous continuerons à suivre ces clubs", estime-t-il.

Par ailleurs, la valeur internationale de ces clubs peut pâtir, aux yeux des amateurs en Asie ou en Amérique du Nord, d'un conflit avec la base traditionnelle, estime-t-il: "Si vous vous fâchez avec vos supporters locaux, le produit n'aura plus la même valeur. Les gens à l'autre bout du monde s'identifient avec une communauté."

Le journal français L'Equipe, opposant déclaré au projet, n'écarte pas une possible mobilisation: "On peut rêver que les supporters aient le choix de ne pas les laisser faire, de ne pas s'abonner aux chaînes qui diffuseront l'épreuve, de ne plus acheter le maillot des clubs qui la joueront", a-t-il écrit lundi.

Comme un écho au communiqué publié dimanche par l'UEFA et des ligues et fédérations qui avaient appelé les "amoureuses et amoureux de football, supporters et politiques, à se joindre à nous pour lutter contre un tel projet, s'il se concrétisait".




 

Vos commentaires