En ce moment
 

"Un jeu d'argent", "Nous ne sommes pas des robots": Thibaut Courtois urge l'UEFA d'accorder du repos aux joueurs (vidéo)

 
 

Thibaut Courtois est visiblement épuisé. Le gardien des Diables Rouges a déversé toute sa frustration au micro de Sky Sports après la défaite des Diables Rouges contre l'Italie. Le portier belge a reproché à l'UEFA d'avoir encore organisé des compétitions, dont la Ligue des Nations, en dépit des signaux envoyés par les joueurs et entraîneurs, qui réclament de réduire le nombre de matchs à jouer. 

"C'est juste un jeu d'argent. Nous devons être honnêtes avec ça", a lâché Courtois. "Nous jouons parce que, pour l'UEFA, c'est de l'argent en plus, c'est un match de plus vendu aux télévisions. Ok, c'est un bon match contre l'Italie, mais quand tu entends les joueurs et les coachs dirent qu'ils ne veulent pas le jouer... Regardez le nombre de changements effectués. Si les deux équipes étaient en finale, d'autres joueurs auraient joué. Cela prouve que nous avons trop de matchs à jouer. En juin, nous rejouerons 4 matchs de Ligue des Nations. Pourquoi ? L'an prochain, nous aurons une coupe du monde en novembre. Mais nous devrons peut-être encore jouer jusqu'à la fin du mois de juin. Tout le monde s'en fout des joueurs", a-t-il poursuivi.

Il a ensuite développé un point de vue, en affirmant que le rythme infernal imposé actuellement n'était tout simplement pas tenable. "Nous serons blessés. Après une longue saison, tu dois rejouer 4 matchs de Ligue des Nations, puis tu as deux semaines de vacances. Il est impossible de tenir 12 mois au plus haut niveau avec un tel rythme. Si personne ne le dit, cela ne changera jamais", a-t-il déclaré.

Il a ensuite terminé avec des critiques directes adressées à l'UEFA. "Ils sont contre la Super League, mais ils font pareils, ils créent un nouveau trophée, ils rajoutent des matchs, c'est toujours comme ça. Ils peuvent être furieux sur ceux qui veulent créer une Superleague, mais ils le font aussi. Ils ne s'intéressent plus aux joueurs. Et maintenant ils voudraient un Euro ou une Coupe du Monde chaque année ? Quand pourrons-nous nous reposer ? Au final, les joueurs du top vont se blesser souvent. Nous ne sommes pas des robots. De plus en plus de matchs, et de moins en moins de repos. Tout le monde s'en fout de nous, c'est comme ça".

Thibaut Courtois n'est pas le premier à avoir dressé un tel constat. De nombreux entraîneurs, y compris en Premier League, ont déjà tiré la sonnette d'alarme par le passé. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires