A moins d'un an de l'Euro, Matuidi et la Juve se disent "ciao"

 
 

L'avenir de Blaise Matuidi en suspens: le champion du monde français a résilié mercredi son contrat avec la Juventus Turin d'un commun accord et la presse l'envoie aux Etats-Unis, un choix détonnant qui interroge à moins d'un an de l'Euro.

"Blaisou" a dit "Ciao". Après trois saisons passées en Italie en tant qu'homme à tout faire du milieu de terrain du club multiple champion national, Matuidi, 33 ans, se retrouve libre de signer où il le désire.

L'ancien Parisien disposait encore d'une année de contrat avec la Juve, qui vient de nommer l'ex-star de la Squadra Azzura Andrea Pirlo au poste d'entraîneur. Mais son club a annoncé mercredi un accord "consensuel" pour la "rupture du contrat du joueur", que plusieurs médias annonçaient comme indésirable aux yeux du nouveau coach de la Vieille Dame.

"Avoir été un membre de la famille Juventus est un rêve devenu réalité, un honneur. J'ai découvert une institution incroyable, des coéquipiers qui sont devenus plus que cela. Je resterai toujours votre fan numéro 1, ou plutôt numéro 14", a réagi le joueur sur Twitter en référence à son numéro de maillot, un message publié en légende d'une vidéo résumant ses meilleurs moments chez les Bianconeri.

La future destination du champion du monde semble acquise, à en croire la presse italienne et française: il s'agit de l'Inter... Miami, le club propriété de l'ancienne superstar anglaise David Beckham, évoluant dans le modeste championnat nord-américain (MLS). Les deux hommes se connaissent bien: Matuidi a évolué avec Beckham sous le maillot du PSG en 2013.

- Quel avenir chez les Bleus ? -

A la Juve, "Blaisou" s'est imposé dans l'entrejeu et sur le flanc gauche, où il a été très apprécié notamment pour sa capacité à compenser défensivement les courses offensives multiples de la superstar Cristiano Ronaldo.

Il est apparu 133 fois sous les couleurs de la Juve toutes compétitions confondues depuis son arrivée, un total que seul un joueur, l'Argentin Paulo Dybala (134 matches), dépasse sur ces trois saisons côté turinois, a relevé le club.

Matuidi a remporté cinq titres sous le maillot de "Vieille Dame": trois championnats, une Coupe nationale et une Supercoupe d'Italie. Mais pas la Ligue des champions, dont les dirigeants rêvent depuis l'arrivée de Ronaldo en 2018.

Ces dernières semaines, il a un peu plus souvent occupé le banc des remplaçants, barré notamment par son compatriote Adrien Rabiot, comme lors de l'élimination en 8e de finale retour de Ligue des champions contre Lyon la semaine dernière. Dans sa dernière année chez les Turinois, il sera aussi devenu l'un des premiers joueurs professionnels à être atteint par le Covid-19, sans toutefois ressentir de symptômes.

Si son départ pour les Etats-Unis et un championnat de seconde zone venait à se confirmer, son choix ne manquera pas d'interroger en vue de l'Euro-2020, reporté à juin 2021, qu'il espère disputer avec les Bleus de Didier Deschamps.

Mais le sélectionneur français a, depuis le sacre en Russie en 2018, toujours maintenu une grande confiance en son onze-type, et encore plus en ses cadres dont Matuidi fait partie.

Il a par exemple continué de sélectionner le milieu Steven Nzonzi malgré son départ à Galatasaray, et l'attaquant Olivier Giroud est resté titulaire indiscutable malgré son absence quasi-totale de temps de jeu avec Chelsea l'automne dernier.




 

Vos commentaires