En ce moment
 

Allemagne: Dortmund dans le doute

Allemagne: Dortmund dans le doute
L'attaquant norvégien de Dortmund Erling Braut Haaland lors du match à Leverkusen, le 8 février 2020INA FASSBENDER

Deuxième défaite en cinq jours pour Dortmund: le Borussia a subi un nouveau revers à Leverkusen (4-3) samedi en Bundesliga après son élimination surprise par le Werder en Coupe (3-2) et accuse le coup à dix jours de son match aller de C1 face au Paris SG.

Dortmund a mené deux fois au score, inscrit trois buts mais n'a pu s'imposer face au Bayer. La faute à une minute de flottement fatal pendant laquelle les Schwarzgelben ont craqué coup sur coup sur une frappe de Leon Bailey puis une tête de Lars Bender (82e et 83e).

Le Borussia manque l'occasion de se rapprocher du duo de tête, d'autant que le Bayern Munich et Leipzig s'affrontent dimanche en Bavière. Pire, sa position sur le podium est menacée par Mönchengladbach qui reçoit Cologne le même jour.

. 7 buts encaissés en deux matches

Evénement ! Le phénomène Erling Braut Haaland, qui a empilé 8 buts en quatre matches avec Dortmund, n'a pas marqué. Mais l'incroyable puissance de feu de l'équipe de Lucien Favre, qui tourne à plus de 4 buts de moyenne depuis l'arrivée du surdoué norvégien, n'a pas suffi à surmonter ses carences défensives.

En deux matches, le club de la Ruhr a encaissé 7 buts. Face à Leverkusen, cela s'est souvent joué à des détails comme le petit mètre d'avance que Manuel Akanji a laissé à Kevin Volland sur l'ouverture du score (20e) ou le manque de réactivité de Raphaël Guerreiro qui couvre la position de hors jeu des attaquants du Bayer sur l'égalisation à 3-3 (82e).

Des détails qui se transforment en points: en cas de succès du Bayern dimanche, Dortmund pourrait déjà accuser six longueurs de retard sur le Rekordmeister.

Satisfaction, malgré tout, la recrue Emre Can qui disputait son premier match de championnat a permis de muscler l'entre-jeu et à Julian Brandt d'évoluer un cran plus haut. Au passage, l'ancien Turinois a ouvert son compteur de but d'une frappe enroulée surpuissante de plus de 25 mètres pour donner l'avantage au Borussia (2-1, 33e), de courte durée.

. Schalke décroche, le Werder blême

Incapable de s'imposer face à la lanterne rouge Paderborn (1-1) dans son antre de Gelsenkirchen samedi, Schalke perd du terrain dans la course au top 4 de Bundesliga.

Après sa qualification dans la douleur contre le Hertha Berlin (3-2, a.p.) en Coupe, Schalke a confirmé sa mauvaise passe face au bon dernier: les joueurs de David Wagner n'ont désormais remporté qu'un seul de leurs six derniers matches de championnat.

Un but de leur attaquant Ahmed Kutucu, né et formé à Gelsenkirchen, avait pourtant débloqué la situation: tout juste entré en jeu, le jeune international turc (19 ans, 1 sélection) a ouvert le score d'une frappe croisée (63e).

Mais la jeune garde de Schalke n'a pu tout assurer. Après s'être illustré sur une frappe vicieuse, son gardien Alexander Nübel (23 ans), qui rejoindra le Bayern cet été, s'est incliné dans la foulée sur une tête smashée sur corner du défenseur casqué de Paderborn, Klaus Gjasula (81e).

Le Werder, qui recevait l'Union Berlin, n'a pas confirmé après son exploit en Coupe. Le club de Brême s'est incliné 2-0 et glisse au 17e rang, celui de premier relégable. Düsseldorf (16e) ne le devance certes qu'à la différence de but après avoir été rejoint à Wolfsburg (1-1), réduit à dix. Mais Mayence (15e), premier club hors de la zone rouge, a fait le trou grâce à sa victoire surprise sur le terrain du Hertha Berlin, battu 3-1 à l'Olympiastadion.

Un revers qui fait mauvais genre pour l'équipe de Jürgen Klinsmann après un recrutement à grand frais cet hiver avec les arrivées pour plus de 50 M EUR de trois joueurs, dont l'attaquant Krzysztof Piatek.

Vos commentaires