Accueil Sport Football Football Etranger

Angleterre: Diaz sauve Liverpool d'un désastre, Aston Villa se rate

Liverpool est monté sur le podium de la Premier League avec le point arraché in extremis à Luton (1-1) grâce à Luis Diaz, dont le père est toujours retenu captif en Colombie, tandis qu'Aston Villa, cinquième, a connu un faux-pas à Nottingham.

. Diaz à la rescousse

"Libertad para papa (liberté pour papa, en espagnol)": Luis Diaz a soulevé son maillot pour laisser apparaître un message de soutien envers Luis Manuel Diaz, enlevé par des hommes armés le 28 octobre, après avoir égalisé dans le temps additionnel chez le promu.

L'histoire du jour est belle pour l'ailier de 26 ans, même s'il reste toujours dans l'angoisse d'une captivité qui s'étire, malgré des nouvelles encourageantes. Il est sorti du banc des remplaçants à la 84e et a remis les Reds à hauteur, de la tête, une dizaine de minutes plus tard (90e+5, 1-1).

Le point gagné par Diaz, trois jours après son retour à l'entraînement, permet à Liverpool de monter sur le podium avec 24 unités, le même total qu'Arsenal (4e, 24 pts). Luton est 17e, juste au-dessus de la zone de relégation.

Tottenham (2e, 26 pts) aura l'occasion de prendre le large, lundi lors de la réception de Chelsea, et de repasser devant Manchester City, leader avec 27 points en attendant la conclusion de la 11e journée.

A Kenilworth Road, Liverpool a monopolisé le ballon avec plus de 73% de possession au total et s'est procuré bien plus d'occasions que ses hôtes sans réussir toutefois à faire mouche.

Cet échec doit autant à la pugnacité du Luton Town FC, discipliné et courageux au pressing, qu'à la maladresse des Reds en attaque, à l'image de Darwin Nunez. L'Urugayen de 24 ans a frappé sur le haut de la barre transversale (13e) en première période et, surtout, raté la cible à deux mètres du but ouvert (70e).

Luton en a profité sur une contre-attaque digne de Liverpool, avec Ross Barkley en déclencheur, Issa Kaboré en passeur et Tahith Chong en finisseur (80e, 1-0).

. Aston Villa rate le coche

Aston Villa, cinquième, est reparti de Nottingham avec deux buts dans les valises, une rareté cette saison, et une troisième défaite en championnat, deux mois après la dernière.

"Nous avions pris ce match comme un défi pour atteindre le top-4, nous n'y sommes pas parvenus", a commenté Unai Emery sur Sky Sports, l'entraîneur espagnol reconnaissant "quelques erreurs" au City Ground.

Son équipe a été cueillie à froid au début de chaque période, sur une frappe du défenseur nigérian Ola Aina (5e, 1-0) puis une autre d'Orel Mangala que le gardien argentin Emiliano Martinez a contrée, avant que le ballon ne rebondisse en direction du but (47e, 2-0).

Nottingham Forest remonte à la douzième place après sa troisième victoire en onze matches, la première en deux mois.

"Nous avons respecté notre plan et nous avons marqué deux buts là où nous pouvions nous créer des occasions", a savouré l'entraîneur Steve Cooper à l'antenne du diffuseur. Certes, les visiteurs ont eu "beaucoup le ballon", mais "je n'ai jamais senti que nous étions menacés de prendre un but".

À lire aussi

Sélectionné pour vous