Angleterre: Pogba remet Manchester United au pouvoir !

Angleterre: Pogba remet Manchester United au pouvoir !
La joie du milieu de terrain français de Manchester United, Paul Pogba, auteur de l'unique but du match de Premier League, le 12 janvier 2021 sur le terrain de BurnleyClive Brunskill
 
 

Un but, un peu heureux, de Paul Pogba a permis à Manchester United de remonter pour la première fois depuis plus de trois ans en tête de la Premier League, avec son succès (1-0) à Burnley en match en retard de la 1e journée.

. Manchester rime avec leader:

Cela a été laborieux, mais les Red Devils n'ont pas laissé filer l'occasion de regoûter à l'ivresse des cimes avec ce succès (1-0) chez un mal classé (16e).

Devancé à la différence de buts par Liverpool avant ce match, Manchester a maintenant trois longueurs d'avance sur son rival et quatre sur Leicester et Everton, ces quatre équipes comptant le même nombre de matches.

United avait bénéficié d'un report de cette rencontre en raison de son bon parcours en Ligue Europa cet été et peut remercier Paul Pogba, dont l'inspiration a débloqué un match assez terne.

A un peu moins de vingt minutes de la fin, le champion du monde s'est placé sur le demi-cercle à l'entrée de la surface de réparation pour reprendre de volée un centre sans élan de Marcus Rashford.

Pogba a eu la chance de voir son tir dévié par un défenseur des Clarets passer entre les jambes du gardien adverse (1-0, 71).

"On est content d'avoir pris les trois points mais le chemin est encore long et il va falloir se reconcentrer jusqu'à la fin de la saison", s'est réjoui avec modération le buteur, à la fin du match, au micro de Sky Sports.

Malgré les efforts d'un Anthony Martial très remuant mais encore une fois très insuffisant dans la finition avant de sortir en boitant dans le temps additionnel, Manchester avait jusque-là buté sur une équipe de Burnley toujours délicate à manipuler et qui avait pris 10 points sur les 5 dernières journées.

Mais United sait voyager, avec ce 7e succès, pour un nul, en 8 déplacements depuis le début de la saison.

Son prochain match, dimanche lors de la 19e journée, sera un test de taille: les Red Devils iront à Anfield pour défier dans son antre le tenant du titre Liverpool, dans un choc au sommet.

"On sait qu'on va chez le champion qui reste sur trois saisons et demie incroyables mais (...) on ne pouvait pas souhaiter meilleur moment pour y aller", a assuré le coach Ole Gunnar Soslkjaer à Sky sports.

"On est en bonne forme, les garçons ont faim, ils veulent s'améliorer et réussir à nouveau ce test de personnalité et de qualité", a-t-il ajouté.

. Everton s'accroche au Top 4:

Avec notamment une passe décisive du latéral français Lucas Digne, qui revient bien après sa blessure de fin novembre, Everton a remporté un succès précieux chez Wolverhampton (2-1).

Avec 32 points, les Toffees s'emparent provisoirement de la 4e place, qualificative pour la Ligue des Champions, devant le trio composé de Tottenham, Manchester City et Southampton (29 points), même si les deux premiers ont respectivement un et deux matches de retard.

L'autre club de Liverpool a rapidement pris les devant par Alex Iwobi (1-0, 6e), à la réception de la 5e passe décisive en 9 matches de championnat pour Digne, avant que Ruben Neves n'efface cet avantage (1-1, 14e).

Mais les hommes de Carlo Ancelotti, qui ont remporté 5 de leurs 6 derniers matches en Premier League, ont eu le dernier mot grâce à une tête puissante de leur défenseur central Michael Keane (2-1, 77e) et peuvent continuer à rêver d'Europe.

. Sheffield sourit enfin:

La 18e journée a été enfin la bonne pour la lanterne rouge Sheffield United, qui a remporté son premier match de la saison face à un Newcastle affligeant (1-0).

Il a fallu un penalty de Billy Sharp - son 100e but en championnat pour les Blades - à un peu plus d'un quart d'heure de la fin (73e) pour l'emporter contre des Magpies réduits à 10 avant la pause et après deux cartons jaunes en trois minutes pour Ryan Fraser (42e, 45e).

Si Sheffield reste bon dernier avec 5 points, à 9 longueurs du maintien, c'est malgré tout une réelle lueur d'espoir dans une saison où l'on sent que tout est possible.




 

Vos commentaires