En ce moment
 

Angleterre: Tottenham balaye Arsenal et maintient le suspense pour la C1

 
 

Avec un doublé de Harry Kane, Tottenham, dos au mur, a submergé Arsenal (3-0), jeudi, en match en retard de la 22e journée de Premier League, et revient dans la course à la Ligue des Champions.

Les Spurs, avec 65 points, n'ont plus qu'une longueur de retard sur Arsenal (66 pts), qui occupe la 4e place, la dernière offrant un ticket pour la C1.

Tottenham a, en outre, une différence de buts bien meilleure (+23 contre +11).

Chelsea, avec 70 unités, voit sa troisième place confortée même si la C1 ne lui est pas encore assurée. Il lui reste deux matches à domicile contre Leicester, en roue libre, et Watford, déjà relégué, pour prendre les 2 points qui lui manquent, mathématiquement.

Arsenal doit, lui, se rendre à Newcastle et recevoir Everton qui pourrait jouer son maintien, alors que Tottenham accueillera Burnley (17e) et se déplacera chez le dernier et déjà condamné Norwich pour clore la saison.

Autant dire que l'avantage des Gunners est fragile. Et voir comment l'équipe la plus jeune de Premier League va gérer la pression d'une potentielle première qualification pour la Ligue des Champions depuis six ans sera un enjeu majeur.

Le match contre les Spurs n'est pas très rassurant à cet égard, tant les Gunners ont sombré sous la pression et la détermination de leur adversaire, jeudi.

Dans la grande tradition des "North London Derby" (derby du nord de Londres), le match a été accroché au sens propre comme au figuré.

Dès les premières minutes, les tentatives d'intimidation se sont multipliées, entre Gabriel et Dejan Kulusevski, puis entre Rob Holding et Son Heung-min.

Et Arsenal a craqué en premier dans un match intense et irrespirable pendant 20 minutes.

- Arsenal a craqué -

Sur un centre de Kulusevski, Cedric Soares a vu qu'il allait être battu par Son pour le ballon et sa petite poussette dans le dos du Coréen a été sanctionnée par un pénalty (21e).

Harry Kane ne s'est pas fait prier pour le transformer en prenant Aaron Ramsdale à contre-pied (1-0, 22e).

A partir de là, Arsenal a fléchi, n'arrivant plus à sortir le ballon proprement, et les vagues des attaques de Tottenham se sont multipliées.

Sur l'une d'elles, une ouverture de Eric Dier vers Son, Holding a écopé d'un deuxième carton jaune synonyme d'exclusion à la 34e minute après une faute sur le Coréen.

Il s'agit de la 13e expulsion d'un Gunner depuis que Mikel Arteta a pris les rênes du club, 5 de plus que n'importe quel autre club de l'élite sur la période.

Pour ne rien arranger, trois minutes plus tard, sur un coup de pied arrêté, une déviation de la tête de Rodrigo Betancur a trouvé Kane seul au deuxième poteau, qui a doublé la mise d'une tête plongeante au ras de la pelouse (2-0, 37e).

Au retour des vestiaires, Son, sur un ballon mollement repoussé par Gabriel qui était à terre dans sa surface après un duel avec Kane, a tué tout suspense (3-0, 47e).

Mais ce dernier reste entier pour savoir lequel des deux clubs londoniens accédera à l'élite continentale la saison prochaine.


 

Vos commentaires