En ce moment
 

Angleterre: Tottenham et Chelsea répondent présent, Liverpool au ralenti

 
 

Tottenham a parfaitement lancé sa saison samedi avec une large victoire contre Southampton (4-1), tout comme Chelsea à Everton (1-0), au contraire de Liverpool, bousculé par le promu Fulham (2-2), lors de la première journée du Championnat d'Angleterre.

Les Reds avaient toujours remporté leur premier match de Championnat depuis cinq ans... Cela n'a pas été le cas à Craven Cottage, où le promu Fulham a livré une prestation plus rugueuse que prévu.

Menés deux fois après deux buts d'Aleksandar Mitrovic (32e, 72e), les hommes de Jürgen Klopp n'ont dû leur salut qu'au duo Darwin Nunez - Mohamed Salah, auteurs d'un but chacun (64e, 80e).

"Nous avons commencé le match de la façon exactement opposée à ce que nous voulions. Nous ne méritions pas plus. Beaucoup de progrès doivent être faits", a reconnu le manager allemand, qui a également regretté la sortie sur blessure de son milieu de terrain Thiago Alcantara en début de seconde période.

- Nunez au rendez-vous -

La seule bonne nouvelle du jour est l'adaptation décidément très rapide de la recrue Darwin Nunez, auteur d'un but et d'une passe décisive, et impliqué directement dans quatre des cinq buts marqués par Liverpool dans ses deux premiers matches officiels, une semaine après le Community Shield remporté contre Manchester City (3-1).

La défense de Fulham a vécu un véritable enfer entre la 64e et la 69e minute, d'abord avec son égalisation sur une talonnade, puis sur deux autres occasions obtenues grâce à son jeu de tête, avant sa passe décisive pour Salah (80e).

L'Uruguayen a montré sa capacité à peser, à combiner, à dévorer l'espace, à dominer le secteur aérien. Autant de domaines dans lesquels le titulaire Roberto Firmino avait été transparent dans les cinquante premières minutes de jeu, jusqu'à son remplacement.

L'après-midi a elle été beaucoup plus belle pour Tottenham, avec une large victoire contre Southampton (4-1), pourtant auteur de l'ouverture du score par James Ward-Prowse (12e).

Ryan Sessegnon a néanmoins égalisé moins de dix minutes plus tard grâce à un bon travail de Dejan Kulusevski, avant que les Spurs ne prennent l'avantage à la demi-heure de jeu, de nouveau par un défenseur (Eric Dier, 32e).

Kulusevski a définitivement validé la victoire des siens peu après l'heure de jeu (63e, 4-1), juste après un but contre son camp de Salisu (61e).

- Chelsea poussif -

Une prestation aboutie, certes, mais il faudra attendre quelques semaines avant que l'optimisme ne gagne les rangs des Spurs. Ces derniers avaient remporté leurs trois premières rencontres de championnat la saison dernière, sous le court mandat de Nuno Espirito Santo, sans encaisser un but... avant de subir trois revers consécutifs.

A Chelsea, l'emballement attendra. Au cœur d'un été mouvementé, où le nouveau propriétaire Todd Boehly assure lui-même une fonction de directeur sportif par intérim, le club londonien ne peut pas faire la fine bouche après sa terne mais précieuse victoire obtenue sur le terrain d'Everton (1-0).

Les Blues ont fait la différence à la 8e minute du temps additionnel de la première période, sur un penalty obtenu par Ben Chilwell et transformé par Jorginho.

En dehors de deux menaces en début de seconde période (Demarai Gray à la 48e, puis Abdoulaye Doucouré quatre minutes plus tard), Everton a rarement inquiété les Blues, sécurisés par leur nouveau défenseur central Kalidou Koulibaly, impeccable aux côtés de Thiago Silva et Azpilicueta.

Le champion en titre, Manchester City, est de son côté attendu dimanche, en déplacement à West Ham (17h30), et tentera de faire aussi bien qu'Arsenal, vainqueur en ouverture de la saison vendredi à Crystal Palace (2-0).


 

Vos commentaires