En ce moment
 

Copa America: Messi, pour mettre fin à sa malédiction

"Je ne veux pas terminer ma carrière sans gagner quelque chose avec l'Argentine": Lionel Messi, revanchard, veut soulever enfin un premier trophée avec son pays lors de la Copa America.

Ce tournoi en terre ennemie, au Brésil, pourrait aider le crack - qui rêve d'être couronné sous le maillot argentin depuis le début de sa carrière internationale - à décrocher un sixième Ballon d'Or. Son rival de toujours, Cristiano Ronaldo, en est aussi à cinq.

À bientôt 32 ans (le 24 juin), "La Pulga" a encore éclaboussé les terrains du vieux continent de sa classe cette saison. Avec 36 buts en Liga, Messi a remporté le titre de meilleur buteur des championnats européens pour la sixième fois, terminant devant le jeune prodige du PSG Kylian Mbappé (33 buts).

Mais la déroute à Anfield (défaite 4-0 après l'avoir remporté 3-0 au Camp Nou) face à Liverpool en demi-finale de C1 lui a laissé un goût amer, lui qui avait fait de la Ligue des champions une priorité cette saison.

Sans oublier la finale de Coupe du Roi perdue contre Valence (2-1). Messi lui-même a avoué la semaine dernière qu'il avait terminé la saison "fatigué et frustré".

La frustration, un sentiment qu'il connaît bien à chaque fois qu'il joue une épreuve majeure avec le maillot albiceleste.

- "Beaucoup me disaient de ne pas y aller" -

En huit tournois (quatre Coupes du Monde et quatre Copas), l'Argentin, tel un Roi Maudit, n'a remporté aucun titre et perdu quatre finales avec sa sélection.

La plus douloureuse d'entre elles au Brésil, avec la défaite en prolongation face à l'Allemagne au Mondial-2014.

"Je veux remporter quelque chose avec la sélection et je vais continuer à essayer. Et je vais jouer toutes les compétitions importantes", ne cesse-t-il pas de marteler.

La natif de Rosario (nord-ouest de l'Argentine) a pourtant pris son temps pour revêtir à nouveau les couleurs de son pays: plus de huit mois, depuis l'échec en 8e de finale du Mondial contre la France (4-3), durant lesquels il se sera maintenu à l'écart.

Mais pour la Copa (jusqu'au 7 juillet), il ne se voyait pas faire l'impasse "même si beaucoup de gens me disaient de ne pas y aller, de ne pas souffrir à nouveau", a souligné fin mars "Leo" sur l'antenne de Radio Club Octubre FM 94.7.

D'autant que la compétition sud-américaine sera peut-être l'une de ses dernières occasions d'être sacré sous le maillot argentin. Messi a annoncé début juin qu'il "ne sa(vait) pas" s'il serait au Mondial-2022, émettant des doutes sur la forme physique qu'il aura à 35 ans.

- "Le bonheur qu'il transmet" -

"Cela fait longtemps que l'Argentine ne gagne pas (la Copa America, dernier succès en 1993) et nous voulons célébrer de nouveau, nous voulons un titre", a insisté Messi le 5 juin lors d'un entretien à la chaîne TyC Sports.

"Nous allons à la Copa America avec l'envie de toujours. L'Argentine est dans un processus de renouvellement, avec des joueurs jeunes et des nouveaux. Pour la majorité, c'est la première compétition officielle, mais cela n'empêche pas l'Argentine de briguer le titre", a-t-il ajouté.

Si certains reprochent à Messi de ne pas avoir le même rendement sous le maillot argentin que celui qu'il a en club, ses coéquipiers n'ont eux aucun doute.

"Nous savons tous l'envie qu'a Leo quand il rejoint la sélection. Le bonheur qu'il transmet est quelque chose de fondamental pour nous car nous savons très bien à quel point il aime la sélection. Et je crois que les gens devraient s'en rendre compte", a martelé son équipier Sergio Agüero.

Messi arrive lancé: il a déjà réalisé un doublé en match de préparation face au Nicaragua (5-1) le 8 juin. L'Albiceleste débute sa Copa America face à un adversaire de taille, la Colombie de Radamel Falcao et James Rodriguez. Messi sait ce qu'il a à faire.

Vos commentaires