Coupe d'Allemagne: Kai Havertz, attraction de la finale face au Bayern

Coupe d'Allemagne: Kai Havertz, attraction de la finale face au Bayern
Le prodige du Bayer Leverkusen Kai Havertz, lors de la réception du FC Cologne, le 17 juin 2020Ina Fassbender
 

Depuis quelques années, on l'annonce comme le futur génie du football allemand. Kai Havertz, qui vient tout juste de souffler ses 21 bougies, joue samedi la finale de la Coupe d'Allemagne (20h00) avec Leverkusen contre le Bayern Munich, qu'il pourrait bien rejoindre un jour prochain.

"Nous ne pourrons pas le retenir cet été, ce sera une transaction de plus de 100 millions d'euros", avait prophétisé son entraîneur Peter Bosz début mars... avant la vague de Covid-21, avant l'arrêt total du football, et avant la crise économique qui ébranle aujourd'hui les clubs.

Aujourd'hui, de l'aveu même du Bayer Leverkusen, il n'y a aucune offre à ce niveau pour ce joueur d'exception, que son ancien coach Heiko Herrlich qualifie de "plus grand talent que j'aie vu depuis Toni Kroos!"

"Nous devons accepter les faits: le marché des transferts ne sera plus le même cet été", souffle le directeur sportif du Bayer, l'ancien attaquant Rudi Völler, qui préfère voir du coup les choses du bon côté: "Nous avons avec Kai le meilleur joueur allemand de la prochaine décennie (...) Honnêtement, j'ai toujours un petit espoir de pouvoir le garder un an de plus".

D'autant que Havertz avait fait savoir l'an dernier qu'il restait à Leverkusen pour se préparer à l'Euro-2020 en toute sérénité, et qu'il pourrait donc être tenté de tenir le même raisonnement, compte tenu du report de la compétition à 2021.

- Bayern, Real ou Chelsea? -

Où Havertz ira-t-il ensuite? "Il n'y a pas beaucoup d'entraîneurs qui refuseraient d'avoir Kai dans leur équipe", a déjà dit l'entraîneur du Bayern Hansi Flick, qui l'a connu alors qu'il était international U17 (moins de 17 ans).

"Depuis, il a énormément progressé. Il joue intelligemment entre les lignes et est très fort balle au pied. Il est en outre doté d'un fantastique instinct de buteur", s'enthousiasme Flick, confirmant de facto l'intérêt du "Rekordmeister", qui a pour politique de drainer beaucoup de jeunes internationaux allemands.

Mais la concurrence sera rude. Selon la presse, le Real Madrid est aussi sur les rangs, ainsi que plusieurs clubs de la Premier League anglaise, dont Chelsea. Et le Bayern ayant déjà jeté son dévolu sur Leroy Sané (Manchester City), il est peu probable qu'il s'offre en même temps ces deux grands talents.

Paradoxalement, Havertz est beaucoup moins connu du grand public mondial que d'autres talents de sa génération, faute de visibilité. Il n'a joué que 8 matches de Ligue des champions, tous en phase de poule avec Leverkusen, un club qui ne bat pas de records d'audience à la télévision. Quant à sa carrière internationale (7 sélections), elle est à l'arrêt, en attendant la reprise post-coronavirus en septembre.

- Records de précocité -

Ses records de précocité, c'est en Bundesliga que Havertz les a battus. Débutant à 17 ans et quatre mois, il est devenu à 18 ans le plus jeune joueur de l'histoire à avoir disputé 50 matches de championnat. Et encore en a-t-il raté quelques-uns lors de sa première saison parce qu'il... révisait son bac!

Il est aussi le premier à avoir atteint la barre des 35 buts avant l'âge de 21 ans.

"Je n'ai plus vu depuis 20 ans de joueur avec les capacités de Kai Havertz. Pour moi, c'est le joueur le plus excitant du monde actuellement", assure Dietmar Hamann, l'ancien de Liverpool et du Bayern aujourd'hui consultant vedette sur Sky.

Le jeune homme, lui, ne se laisse pas étourdir par les compliments: "J'ai été éduqué de façon à garder les pieds sur terre", dit-il: "Mes parents m'ont appris que l'arrogance n'était pas une qualité à cultiver (...) En plus de ça je n'ai encore rien gagné. En football, ce sont les titres qui comptent."

Samedi, il aura l'occasion de soulever son premier trophée, et peut-être de faire encore monter sa cote. Même si la barre sera très haute face au Bayern Munich, récent champion d'Allemagne et intouchable depuis la reprise du football en mai.

 

Vos commentaires