En ce moment
 

Coupe du monde biannuelle: comment la FIFA manipule les sondages pour faire passer sa pilule

Coupe du monde biannuelle: comment la FIFA manipule les sondages pour faire passer sa pilule
© belga
 
 

Alors que la FIFA est en pleine campagne de séduction du public au sujet d'une coupe du monde biannuelle, l'instance mondiale utilise tous les moyens pour faire passer sa mesure.

Après avoir eu recours à d'anciens joueurs reconnus comme Yaya Touré, la FIFA a publié hier qu'une enquête montrait que le public était favorable à une coupe du monde tous les deux ans. 

"Une enquête a été réalisée dans le cadre de l’étude de faisabilité sur la fréquence de la Coupe du Monde de la FIFA™ masculine" a annoncé la Fédération Internationale de Football Association. "Menée par IRIS et YouGov, deux experts indépendants du secteur, une vaste étude de marché a réuni 23 000 personnes dans 23 pays issus des six confédérations. Au total, 15 000 d’entre elles ont exprimé un intérêt pour le football et la Coupe du Monde de la FIFA™."

L'instance footballistique annonce que plusieurs conclusions ont pu être tirées à la suite de ce sondage. Les deux principales conclusions sont les suivantes : premièrement, "la majorité des supporters se prononcent en faveur d’une augmentation de la fréquence de la Coupe du Monde de la FIFA™". Deuxièmement, "la préférence se porte sur un rythme biennal". 

Avec ces deux phrases, la FIFA fait dire à son sondage que l'idée d'une Coupe du monde tous les deux ans est appréciée par la majorité des sondés. 

Or, si on se penche sur les chiffres et les graphiques publiés, on s'aperçoit que les déclarations de la Fédération ont besoin d'être nuancées.

La FIFA affirme que la majorité des sondés trouvent qu'il faut changer la fréquence de la Coupe du monde. C'est vrai sous un certain angle. Les sondés ont été invités à exprimer leur préférence entre quatre fréquences différentes : tous les ans, tous les deux ans, tous les trois ans et tous les quatre ans (situation actuelle).

Le graphique ci-dessous montre que 45% des sondés trouvent qu'il faut garder la compétition tous les quatre ans, loin devant les autres propositions. Pourtant, si on additionne les valeurs des autres réponses (11% pour une CDM annuelle, 30% pour une CDM biannuelle, 14% pour une CDM tous les trois ans), il se trouve que 55% des sondés estiment qu'il faut un changement. C'est là dessus que la FIFA se base pour crier haut et fort que "les fans veulent une Coupe du monde plus fréquente". Ce n'est qu'à moitié vrai si on prend les différentes options une par une.

Capture

De plus, peu importe la tranche d'âge sondée, le format actuel d'une Coupe du monde tous les quatre ans reste en tête des sondages. 

Capture

Le faible nombre de participants à ce sondage peut être l'objet de certaines retenues. 15.000 personnes sondées alors que l'événement phare de la FIFA réuni plusieurs milliards de fans, l'échelle est assez large. 

Sur ce point, la FIFA annonce qu'"une autre étude est en cours. Plus vaste, elle concerne cette fois plus de 100 000 personnes, dans plus de cent pays. Cette nouvelle étude se veut plus générale dans son approche, à travers la prise en compte d’éléments comme la population, la diversité géographique, l’histoire et le potentiel du football national.

Les résultats de cette future enquête "seront publiés en temps utile". 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires