Des milliers de fans dans les stades en Russie et aux Pays-Bas: voici comment cela s'est organisé

5.000 supporters aux Pays-Bas, 15.000 en Russie: comment l'Euro se prépare à accueillir les fans en juin
 
 

Cette semaine, la Russie et les Pays-Bas ont pu compter sur le soutien de leurs supporters. Deux pays qui ont suivi un protocole de test en vue de l'Euro 2020, que l'UEFA veut organiser en public, même restreint.

Est-ce le début de la fin pour les fans de football ? L'UEFA et la FIFA observent de près ce qu'il se passe lors des qualifications pour la prochaine Coupe du Monde, prévue en 2022 au Qatar. Et pour cause: des protocoles spécifiquement pensés pour accueillir du public sont testés dans différentes rencontres.

C'était le cas cette semaine aux Pays-Bas, notamment, lors du match de samedi face à la Lettonie. Pas moins de 5.000 fans, soit un peu moins de 10% de la capacité du stade, étaient présents pour assister au match. Pour pouvoir en être, ils devaient disposer d'une application, CoronaCheck, qui permettait de signifier un test négatif, réalisé rapidement quelques heures plus tôt. Conséquence: il n'y a plus besoin de distance entre les fans dans le stade. Comprenez que l'environnement est considéré comme sûr à tous les niveaux.

La Russie a procédé plus ou moins de la même manière, mais là, ce sont 15.000 supporters qui ont assisté au match. Dans les deux cas, les données sont recueillies et analysées afin de savoir si, oui ou non, l'Euro pourra s'organiser avec du public dans des conditions sanitaires sécurisées. L'Euro doit débuter le 11 juin.




 

Vos commentaires