En ce moment
 

Des Saoudiennes pour la première fois dans un stade pour un match de foot: "J'étais triste et je me demandais pourquoi je ne pouvais pas y aller

Des Saoudiennes pour la première fois dans un stade pour un match de foot:
sport

Des femmes commençaient vendredi soir à arriver à un stade de Jeddah pour assister à un match de football, une première en Arabie saoudite, royaume ultraconservateur qui a amorcé une timide ouverture de la société.

Laissant entrevoir un jeans sous l'abaya traditionnelle noire et le visage parfois mangé par des lunettes noires, les premières supportrices ont fait leur entrée dans le stade, a constaté une journaliste de l'AFP.

Avant le coup d'envoi de la rencontre entre Al-Ahli et Al-Batin (à partir de 20H00 locales, 17H00 GMT), certaines affichaient fièrement l'écharpe verte de l'équipe d'Al-Ahli.

Seules ou accompagnées de leur famille, elles ont ensuite rejoint les places qui leur sont réservées dans le stade de Jeddah, ville de l'ouest du royaume.

Cette soirée est une illustration des récentes réformes sociétales lancées par les autorités, parmi lesquelles figure un allègement des restrictions imposées aux femmes. Ces dernières seront par exemple autorisées à conduire à compter du mois de juin et d'assister à des évènements sportifs.

Mais dans ce pays régi par une forme rigoriste de l'islam sunnite et où la mixité est interdite en public, les femmes continuent de devoir porter le voile intégral en public et avoir l'assentiment d'un tuteur masculin -père, mari ou frère- pour voyager ou faire des études.

Bien avant le coup d'envoi, des Saoudiennes exprimaient déjà leur enthousiasme.

"Je regardais tout le temps les matches à la télévision, alors que mes frères s'y rendaient. J'étais triste et je me demandais pourquoi je ne pouvais pas y aller. Mais aujourd'hui cela a changé, c'est un jour de plaisir et de joie", a déclaré à l'AFP Noura Bakhourji.

Roueida Ali Qassem s'est dite "fière et très contente de ces changements".

Sur leur compte Twitter, les équipes ont encouragé les femmes à se rendre au stade et certaines ont annoncé des tenues spéciales pour les spectatrices aux couleurs du club.

La veille, une société privée saoudienne a ouvert dans un centre commercial de Jeddah le premier salon automobile pour les femmes, qui peuvent choisir un véhicule avant d'avoir le droit de se lancer sur les routes dans cinq mois.

L'Arabie saoudite était le seul pays au monde à interdire le volant aux femmes.

Ces mesures d'ouverture de la société s'inscrivent dans le cadre des réformes mises en oeuvre par le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane.

Vos commentaires