Foot: Dembélé rejoint l'Atlético, un pari avant l'Euro

 
 

Peu utilisé à Lyon, l'avant-centre français Moussa Dembélé a été prêté mercredi à l'Atlético Madrid, avec un double défi: faire son trou chez un cador espagnol de Ligue des champions et se faire une place chez les Bleus en vue de l'Euro (11 juin - 11 juillet).

Après une première moitié de saison à se morfondre sur le banc de l'OL, barré par la concurrence, Dembélé (24 ans) va trouver une rivalité au moins aussi relevée au sein de l'attaque cinq étoiles des "Colchoneros", aux côtés des Joao Felix, Luis Suarez et autres Yannick Carrasco.

Un sacré défi pour l'avant-centre, prêté jusqu'à la fin de la saison auprès du leader actuel du championnat d'Espagne qui aura une option d'achat de 33,5 M d'EUR + 5 M d'EUR en bonus l'été prochain, et qui trouve ainsi un remplaçant à l'emblématique Diego Costa, dont le contrat a été résilié fin décembre.

L'Atlético a déboursé 1,5 M d'EUR pour attirer l'ancien attaquant des Espoirs français, qui a passé sa visite médicale ce mercredi à la Clinique de Navarre à Madrid, d'après le communiqué du club.

Et Lyon, qui a annoncé quelques minutes auparavant l'arrivée d'Islam Slimani en provenance de Leicester pour pallier le départ de Dembélé, touchera un intéressement de 10 % à la revente, en cas d'achat de l'Atlético.

Actuellement en convalescence après avoir été opéré d'une fracture d'un avant-bras, le natif de Pontoise devrait être opérationnel début février, pour les 8es de finale de Ligue des champions qui verront l'Atlético affronter Chelsea (aller le 23 février, retour le 17 mars).

Des retrouvailles anglaises pour cet "attaquant puissant", avec un "grand instinct de buteur" comme le décrit le communiqué madrilène diffusé mercredi soir. Formé à Cergy-Pontoise et au Paris SG, il a ensuite éclos en Grande-Bretagne, entre Fulham (2012-2016) et le Celtic Glasgow (2016-2018), avant de rallier Lyon en 2018 pour cinq ans et 22 M d'EUR environ.

- "Perdu la motivation" -

Un pari audacieux, surtout: après avoir goûté aux sphères continentales avec le Celtic et l'OL, inscrivant un doublé contre Manchester City en quarts de finale de C1 (3-1) en août à Lisbonne, Dembélé espère désormais se relancer au plus haut niveau européen, après avoir été relégué sur le banc lyonnais durant toute la première partie de saison par Karl Toko Ekambi, Memphis Depay et Tino Kadewere.

"Il m'a dit qu'il avait perdu un peu la motivation", a expliqué samedi le directeur sportif lyonnais Juninho au micro de la chaîne française Téléfoot, contraint de laisser filer l'ex-international Espoirs. "Garder quelqu'un qui n'a pas envie de vivre de manière intense les cinq prochains mois, ce n'est pas l'idéal", a ajouté le Brésilien.

Cette saison, Dembélé n'a marqué qu'un seul but en douze matches en L1, contre Reims, le 29 novembre, bien loin de sa saison précédente, assez aboutie (16 buts en L1).

Reste à savoir s'il saura s'adapter plus vite à l'Atlético qu'à Lyon, où ses débuts avaient été poussifs.

Chez les "Rojiblancos", les autres francophones Thomas Lemar (22 sélections en Bleu), Geoffrey Kondogbia (ex-Bleu désormais international centrafricain) et Yannick Carrasco (44 sélections avec la Belgique) seront là pour l'épauler.

Après avoir soigné sa fracture à un bras, Dembélé aura quatre bons mois pour briller au plus haut niveau sous la houlette du charismatique entraîneur argentin Diego Simeone, et tenter de taper dans l'oeil du sélectionneur français Didier Deschamps. Mais le temps presse et Moussa Dembélé part de loin.




 

Vos commentaires