Accueil Sport Football Football Etranger

Foot: l'Angleterre remporte la Finalissima féminine en battant le Brésil

Les championnes d'Europe anglaises ont battu jeudi leurs homologues d'Amérique du sud, le Brésil, aux tirs au but (1-1, 4-2 ap. t.a.b.), à Wembley, lors de la première édition féminine de la Finalissima.

La tentative de Tamires stoppée par Mary Earp et celle de la joueuse d'Arsenal, Rafaelle, sur la barre, ont permis aux Lionesses d'enchaîner un 30e match sans défaite depuis l'arrivée de la coach néerlandaise Sarina Wiegman sur le banc, à trois mois et demi du Mondial féminin en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le match a connu deux périodes très différentes, les Anglaises dominant de la tête et des épaules les 45 premières minutes face à des Brésiliennes très timorées.

Mais les changements offensifs effectués dès la reprise par la sélectionneuse suédoise Pia Sundhage, vice-championne du monde en 2011 et championne olympique en 2008 et 2012 avec les Etats-Unis, ont failli permettre aux Auriverdes de revenir au score.

L'Angleterre, 4e nation mondiale au classement Fifa, a cependant affiché globalement une maîtrise et une maturité supérieure.

Le but victorieux, inscrit par Ella Toone, l'attaquante de Manchester United, leader de la Women Super League anglaise, en a été l'illustration.

- Le Brésil se réveille -

La façon dont l'équipe anglaise a su faire vivre le ballon et trouver le décalage pour Lucy Bronze sur la gauche, qui a servi Toone en retrait, à la 23e minute, a une nouvelle fois démontré toute la qualité collective dont sont capables les Lionesses.

Archi-dominatrices sur leur continent, dont elles ont remporté le championnat lors des quatre dernières éditions et huit fois sur neuf, les Brésiliennes, N.9 mondiales, ont montré un visage radicalement différent en seconde période.

Bien plus agressives, elles ont instillé le doute dans l'esprit des Anglaises, d'abord par des demi-occasions, comme une frappe écrasée d'Alessandra Alves (47e), ou une volée ratée d'Adrianna, dix minutes plus tard.

L'attaquante de Barcelone, Geyse, a ensuite fait trembler Wembley d'une frappe lointaine (59e), puis en récupérant le ballon dans les pieds d'Alex Greenwood, mais sans pouvoir trouver de partenaire devant le but (69e).

Et alors que les Anglaises semblaient avoir repris pied dans le match, sur une faute de main de Earps, Alves a pu égaliser de près in extremis (1-1, 90+3).

Fort heureusement pour elle, la gardienne des Red Devils s'est rattrapée de sa bourde lors des tirs au but et l'Angleterre aura un dernier rendez-vous de préparation avant le Mondial dans cinq jours, contre l'un des pays co-organisateurs, l'Australie.

À lire aussi

Sélectionné pour vous