Mercato: remplaçant à Chelsea, Olivier Giroud promet de trancher en janvier

© BELGAIMAGE
 
mercato
 

A nouveau remplaçant à Chelsea, Olivier Giroud juge sa situation "préoccupante" en vue de l'Euro l'été prochain et l'avant-centre des Bleus reconnaît dans un entretien à l'émission Téléfoot de TF1 qu'il faudra "que ça change ou alors prendre une décision" au mercato de janvier.

"Je suis lucide quant à ma situation, je sais ce qu'il en est, on en a encore discuté (avec le sélectionneur Didier Deschamps). Il faudra que je prenne une décision en janvier mais j'espère prendre la bonne décision", a déclaré l'attaquant de 34 ans (105 sélections), tout en assurant ne pas être inquiet.

"Inquiet, c'est un bien grand mot. Mais c'est préoccupant, parce que j'estimais que j'avais encore un rôle à jouer dans cette équipe (de Chelsea) après avoir fait une très bonne fin de saison et contribué à la qualification en Ligue des champions avec mon équipe. Je pensais en début de saison que je pouvais encore aider l'équipe mais mon temps de jeu se réduit beaucoup donc il va falloir que ça change, ou alors prendre une décision", a-t-il insisté.

Pas titulaire avec Chelsea depuis fin septembre, il n'a disputé que trois petites minutes de jeu samedi en Premier League à Newcastle (2-0). Une situation qui ne plaît pas non plus à Didier Deschamps, désireux de voir son buteur être "compétitif" en vue de l'Euro (11 juin-11 juillet 2021).

Mais Giroud assure être prêt à relever ce nouveau défi, comme il l'a fait par le passé.

"Il y a des fois où on aimerait que les choses soient un peu plus fluides, faciles, mais je me suis construit là-dedans. Mon pote +Lolo+ Koscielny a tendance à dire que là où je suis le meilleur c'est quand je suis dos au mur donc peut-être qu'il a raison", a assuré le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus (44 buts), assurant avoir toujours faim de football à 34 ans.

"Même si certains parlent de mon âge parfois, je me sens très bien physiquement. Même si je n'enchaîne pas forcément les matches, j'ai beaucoup d'envie, de fraîcheur et j'estime que ce qui fait durer, la longévité dans une carrière c'est aussi la tête, la motivation, la détermination, toujours se surpasser et continuer à faire les efforts. Tant que j'aurai ça et que mon corps suivra, j'essaierai d'apporter ce que je peux", a-t-il conclu.

> COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce dimanche 22 novembre?

 




 

Vos commentaires