En ce moment
 

Homophobie: "Des murs sont tombés" mais "pas suffisamment", selon Galtier

Homophobie: "Des murs sont tombés" mais "pas suffisamment", selon Galtier
Le coach Christophe Galtier à l'issue de la finale de la Coupe de France entre Nice et Nantes à Saint-Denis, le 7 mai 2022 BERTRAND GUAY
 
 

L'entraîneur de Nice Christophe Galtier a estimé vendredi que dans le domaine de l'homophobie dans le football, "des murs" étaient "tombés" mais "pas suffisamment", et a dit espérer qu'un joueur "puisse déclarer son homosexualité dans un vestiaire".

Galtier figure dans la vidéo de sensibilisation publiée par la Ligue de football professionnel dans le cadre de sa quatrième campagne de lutte contre l’homophobie, à l'occasion des deux dernières journées de Ligue 1 et Ligue 2.

"J’ai été sollicité par la Ligue pour ce petit film et j’ai accepté tout de suite", a expliqué le technicien niçois.

Yannick Cahuzac (Lens), Paul Bernardoni (Saint-Etienne), Adil Rami (Troyes) et Olivier Rouyer, seul ancien joueur professionnel français à avoir révélé son homosexualité, sont ses partenaires dans ce court-métrage qui retrace la course d'obstacles d'un footballeur au moment de faire son coming-out.

"Cela ne me pose aucun problème. Il n'y a rien de plus grave que de vouloir mettre les gens dans des cases. Chacun vit sa vie à sa manière, comme il le veut, comme il le peut. Je sais ce que c'est que de montrer du doigt la différence. Il y a des années en arrière, une personne homosexuelle ne pouvait pas vivre normalement", a expliqué Galtier.

"Des murs sont tombés, mais pas encore suffisamment. J'attends qu'un joueur puisse déclarer son homosexualité dans un vestiaire. Je l'encouragerais, parce qu'il serait alors vraiment libéré, et je suis fortement convaincu que cela ne poserait aucun problème à ses partenaires", a-t-il ajouté.

Lors des 37e et 38e journées de L1 et de L2, les joueurs sont invités à porter des maillots floqués aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole du mouvement LGBT. Un document sera affiché dans les vestiaires, dès samedi, reprenant les slogans de la campagne: "Parce que le drapeau arc-en-ciel symbolise la diversité", "Parce que l’homophobie n’est pas une opinion mais un délit", "Parce que homo ou hétéro, on porte tous le même maillot."


 

Vos commentaires