L'interview incroyable de ce joueur du Barça, désespéré par son niveau de jeu: "On me dit que je suis capable de faire de grandes choses. Mais pourquoi je n'y arrive pas?"

L'interview incroyable de ce joueur du Barça, désespéré par son niveau de jeu:

André Gomes, 24 ans, sous contrat avec le FC Barcelone, a peut-être accordé l'interview de l'année. Le Portugais n'a pas caché sa frustration quant à sa situation à Barcelone, affirmant avoir honte de son niveau de jeu depuis son arrivée. Une interview d'une rare honnêteté saluée dans le vestiaire catalan.

Arrivé à Barcelone en 2016, André Gomes totalise 71 apparitions, pour trois petits buts jusqu'ici. Des statistiques qui deviennent effarantes cette saison, avec à peine quatre petites titularisations. Une situation compliquée, analysée avec une rare franchise par le joueur, dans une interview accordée à la revue Panenka.

"Je ne me sens pas bien sur le terrain, je ne profite pas de ce que je suis capable de faire", explique celui qui faisait partie de l'équipe du Portugal à l'Euro 2016. "Mes six premiers mois ont été plutôt bons, mais ensuite les choses ont changé. Peut-être que ce n'est pas le bon mot, mais c'est devenu un peu un enfer, parce que j'ai commencé à ressentir plus de pression. Il y a des jours où je n'ai pas confiance, aux entraînements on peut s'en rendre compte. Et en match, je sens quand je ne suis pas bien".

Le Portugais est ensuite revenu sur un aspect méconnu du grand public: la pression inhérente à ce métier très exposé. Le joueur avoue avoir parfois peur du regard des autres, le poussant à une forme d'isolement. "Il m'est arrivé à plusieurs reprises de ne pas vouloir sortir de chez moi. J'avais peur que les gens puissent me voir, j'avais peur de sortir dans la rue, par honte", explique-t-il. "Je me renferme, je ne veux pas montrer la frustration que je ressens. Alors je ne parle à personne et je ne dérange personne. La pression est énorme, je ne prends pas de plaisir".

L'interview se termine sur une interrogation qui exprime à elle seule la détresse dans laquelle se retrouve le joueur. "Les gens me disent que je joue avec le frein à main. Tout le monde est derrière moi, me dit que je suis capable de faire de grandes choses. Mais pourquoi je n'y arrive pas ?".


Ernesto Valverde et Sergio Busquets saluent le "courage" de Gomes


L'interview d'André Gomes n'a pas laissé le vestiaire catalan indifférent. Ernesto Valverde, le coach du Barça, est notamment monté au créneau pour soutenir le joueur portugais dans cette mauvaise passe. "C'est très courageux de la part d'André d'avouer ce qu'il ressent, en particulier en public", explique le coach en conférence de presse. "En général, les joueurs préfèrent ne pas avouer leurs faiblesses. C'est un acte de courage de sa part. André n'est pas le seul, cela arrive à tout le monde. C'est une situation à laquelle il faut faire face. Il a beaucoup de qualités, et peut-être que demain il jouera à son meilleur niveau".

De son côté, Sergio Busquets en profite pour rappeler que les joueurs de football sont aussi des êtres humains. "Nous essayons de l'aider en étant à ses côtés, en l'accompagnant, en le conseillant. Mais quand il est chez lui, il est seul", entame le joueur espagnol. "Ce qu'il a déclaré démontre que nous sommes des êtres humains avant tout. Nous sommes de ce monde, même si certains pensent que ce n'est pas le cas. S'il est ici, au Barça, c'est qu'il est capable de le faire".

De nombreux messages de soutien ont également fleuri sur les réseaux sociaux, les supporters catalans souhaitant au joueur de trouver un remède tout en appelant au respect de la personne qu'il est. Une honnêteté rare qui semble avoir touché le coeur des supporters catalans. 

 

Vos commentaires