La bataille se poursuit: Lyon demande officiellement à reprendre la Ligue 1, suspendue définitivement le 30 avril

La bataille se poursuit: Lyon demande officiellement à reprendre la Ligue 1, suspendue définitivement le 30 avril
 
 

Le club de Lyon a interpellé officiellement la Ligue professionnelle de football pour qu'elle revienne sur sa décision d'arrêter définitivement le championnat de Ligue 1 cette saison. Les Lyonnais et son président Jean-Michel Aulas estiment que "les conditions semblent réunies pour que les clubs professionnels disputent des rencontres officielles".

Dans un communiqué, l'OL explique que deux options sont envisageables pour une reprise: "disputer tous les matches restants comme dans les autres championnats majeurs ou adopter un format différent sous forme de playoffs". Jean-Michel Aulas s'appuie sur les récentes décisions du gouvernement français et de la Ligue pour faire valoir sa demande.

"Hier (jeudi, ndlr), le Premier ministre a annoncé que les clubs de football professionnels seraient autorisés à reprendre l'entraînement à partir du 2 juin et que des rencontres amicales pourraient avoir lieu à partir du 22 juin, peut-être même progressivement avec du public si la situation continuait à s'améliorer. Ce soir (vendredi, ndlr) la Ligue de Football Professionnel a annoncé dans un communiqué officiel que des matches amicaux pourraient se disputer en juillet".

Dans Le Progrès samedi matin, Roxana Maracineanu, la Ministre française des sports, a "recadré" le président lyonnais, expliquant avoir "directement répondu à Jean-Michel Aulas en lui expliquant à nouveau comment fonctionnaient l'Etat, la Fédération et la Ligue, et les rapports des uns avec les autres", peut-on lire dans le journal lyonnais.

A l'inverse de l'Italie, l'Espagne, l'Angleterre ou d'autres championnats européens qui ont ou vont reprendre, la France - comme la Belgique ou les Pays-Bas par ailleurs - a décidé, dès le 30 avril, d'arrêter définitivement ces championnats pour cette saison 2019/2020. Une décision "précipitée et hâtive", selon l'Olympique Lyonnais




 

Vos commentaires