En ce moment
 

La fille de Pelé rassure ses fans après des rumeurs de rechute

La fille de Pelé rassure ses fans après des rumeurs de rechute
© belga
 
 

Pelé, 80 ans, "se remet bien" à l'hôpital où il a été opéré début septembre, a assuré vendredi sa fille sur Instagram pour rassurer les fans après que plusieurs médias ont indiqué que la légende du football était retournée en soins intensifs.

"C'est le scénario normal de convalescence pour un homme de son âge. Après une opération comme celle-là, parfois, on fait deux pas en avant, un pas en arrière. Hier, il était fatigué et il a fait un pas en arrière. Aujourd'hui, il a fait deux pas en avant", a écrit Kely Nascimento, sans démentir toutefois que son père ait pu retourner en unité de soins intensifs.

"Il se remet bien, dans des conditions normales, c'est promis!", a-t-elle insisté dans ce message illustré d'une photo d'elle à côté de Pelé tout sourire, vêtu d'une doudoune noire sans manches, à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo où il a été admis le 31 août.

"Cette photo a été prise à l'instant. Il porte une doudoune parce qu'il est de Santos (cité balnéaire près de Sao Paulo) et le froid de Sao Paulo le dérange", a plaisanté la fille du "Roi" du football.

"Il y a beaucoup d'angoisse dans le monde de nos jours et nous ne voulons pas en rajouter", a-t-elle écrit.

L'hôpital n'a pas publié de bulletin de santé depuis le 14 septembre, jour où Pelé était sorti des soins intensifs.

Pelé a été opéré le 4 septembre d'une tumeur "suspecte" au côlon, découverte lors d'examens de routine.

La chaîne TV Record a assuré vendredi que Pelé avait dû retourner dans l'unité de soins intensifs où il avait été traité une dizaine de jours, à cause d'un "problème au larynx".

La chaîne ESPN Brasil a pour sa part indiqué que l'état de santé de l'ancien footballeur était "stable", mais qu'il avait dû retourner aux soins intensifs par précaution, après avoir souffert de "reflux" gastrique.

La santé de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps a été fragile ces dernières années, avec plusieurs hospitalisations.

La dernière remonte à avril 2019, à Paris, en raison d'une infection urinaire sévère. De retour au Brésil, il s'était vu retirer un calcul rénal.


 




 

Vos commentaires