En ce moment
 

La Guinée-Bissau réagit à la double-nationalité d'Ansu Fati: "Pas un problème mais..."

La Guinée-Bissau réagit à la double-nationalité d'Ansu Fati:
© BELGAIMAGE

L'obtention de la nationalité espagnole par la pépite de 16 ans du FC Barcelone Ansu Fati "ne constitue pas un problème", a estimé samedi la fédération de football de Guinée-Bissau, qui espère que le jeune prodige choisira de défendre les couleurs de son pays natal plutôt que la Roja.

"Plusieurs de nos athlètes qui jouent en sélection ont également une double nationalité. Qu'il ait la nationalité espagnole n'efface pas sa nationalité d'origine. Il est à la fois (bissau)-guinéen et espagnol", a déclaré dans une interview à l'AFP le vice-président de la fédération, Celestino Gonçalves.

Déjà auteur de deux buts et d'une passe décisive en quatre matches de Liga, Ansu Fati réalise un début de saison tonitruant avec le Barça, bien loin de Bissau qu'il a quitté à l'âge de sept ans pour rejoindre son père, parti chercher du travail en Espagne.

Le cabinet du Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a accédé vendredi à une requête du ministre de la Justice pour accorder la nationalité espagnole à l'attaquant.

En théorie, il pourra donc jouer pour l'équipe nationale d'Espagne, au palmarès nettement mieux garni que celle de la Guinée-Bissau, petit pays d'Afrique de l'Ouest aux paysages somptueux et préservés mais classé parmi les plus pauvres du monde et qui ne s'est jamais distingué en football et pointe à la 123e place au classement de la FIFA.

"Nous n'avons pas encore contacté le père d'Ansu Fati, Bori, qui lui même était un bon footballeur, même s'il n'a pas eu la chance de jouer en sélection. L'avis de Bori sera déterminant dans le choix d'Ansu de jouer (ou non) avec les Djurtus", qui désigne un chien sauvage d'Afrique et surnom des joueurs bissau-guinéens, a estimé Celestino Gonçalves.

"Il est urgent de prendre langue avec la famille d'Ansu et de présenter à son père un projet concret concernant la participation des Djurtus à une phase finale du Mondial. Nous sommes en compétition pour la CAN-2021 au Cameroun et pour le Mondial-2022 au Qatar", estime quant à lui le journaliste sportif Aliu Baldé.

Voir filer l'attaquant de Barcelone en équipe d'Espagne serait "une grande perte pour le football guinéen, qui est en train de se reconstruire", a-t-il ajouté.

Vos commentaires