En ce moment
 

Le mercato est terminé: voici le bilan des transfert hivernaux

Un mercato XXS: voici le bilan des transfers hivernaux
 
mercato
 

Le mercato s'est achevé hier en Belgique et dans la plupart des pays européens. Un mercato très calme, marqué cependant par quelques coups d'éclat, notamment dans notre pays. Retour sur ce mercato marqué par la crise du covid.

Le mercato hivernal fut l'un des plus calmes de ces dernières années. Le CIES, l'observatoire du football, a d'ailleurs constaté une baisse moyenne de 43% du nombre de transferts enregistrés dans les 5 plus grands championnats. Le prix des joueurs a également chuté, alors que le nombre de transferts gratuits (prêts, arrivées libres) a explosé partout. La faute, évidemment, à la crise du covid, qui a fait mal aux caisses des clubs de football. Les clubs ont même déboursé 1 milliard d'euros de moins qu'en janvier 2020. 

Mais malgré tout cela, y-a-t-il eu des opérations intéressantes ? Quels sont les gros coups à retenir dans les opérations de ce mercato hivernal ? Dans notre pays, un club continue à se positionner en incontestable locomotive.

Bruges tout puissant

En Belgique, sans réelle surprise, les plus grosses opérations ont été réalisées par les Brugeois. Les Blauw&Zwart sont l'un des rares clubs à enregistrer un bénéfice sur les transferts cet hiver, avec 26,2 millions d'euros de ventes (Diatta, Perres, Deli, Schrijvers...). En retour, ils ont recruté Bas Dost et ont obtenu les prêts de Nabil Dirar, Stefano Denswil et Tahit Chong. Coût total: 4,7 millions d'euros, soit un bénéfice net de 21,5 millions d'euros. 

Aucun club belge n'arrive à la cheville de Bruges sur ce mercato, financièrement parlant. Parmi les arrivées importantes, citons notamment Benavente, de retour à Charleroi, qui a aussi signé Jon Flanagan. L'attaquant Joao Klauss a été prêté au Standard et réussi de très bons débuts. Anderlecht a largement dégraissé, avec pas moins de 13 départs et des arrivées intéressantes, dont celle de Jacob Bruun Larsen. Le club bruxellois a empoché 500.000 euros cet hiver et a allégé considérablement sa masse salariale. Enfin, à l'Antwerp, la direction a réussi à attirer Felipe Avenatti ou encore Ortwin De Wolf. 

La mode des prêts

Dans le reste de l'Europe aussi, les opérations se sont raréfiées. L'un des coups les plus marquants reste sans doute le prêt de Martin Odegaard, qui jouera à Arsenal jusqu'au terme de la saison. Dans les derniers instants, le Hertha Berlin a réussi à attirer Sami Khedira, une fameuse pioche, en provenance de la Juventus. Barré à Manchester United, Jesse Lingard a lui accepté un prêt à West Ham United.

Le Real Madrid, qui a enchaîné un troisième mercato sans recrue, a aussi prêté Luka Jovic, de retour à Francfort où il enchaîne déjà les buts. Mesut Özil a enfin obtenu son transfert, signant à Fenerbahçe après avoir rompu son contrat à Arsenal. Enfin, Mario Mandzukic a signé à l'AC Milan tandis que Milik a quitté Naples pour l'OM. 

Un mercato hivernal XXS qui risque de se répéter l'été prochain.


 

 




 

Vos commentaires