En ce moment
 

Coronavirus: Leicester veut continuer à jouer ses matches dans son stade, malgré le reconfinement

Coronavirus: Leicester veut continuer à jouer ses matches dans son stade, malgré le reconfinement
© BELGAIMAGE
CORONAVIRUS

Le club anglais de Leicester a annoncé mardi qu'il continuera à disputer dans son stade ses matches à domicile de Premier League, malgré le reconfinement de la ville ordonné par le gouvernement en raison d'une flambée de nouveaux cas de Covid-19.

"Le club a consulté (mardi) les autorités locales, son groupe de conseil sur la sécurité et la Premier League, après les annonces du gouvernement, lundi, concernant les mesures relatives au coronavirus à Leicester", écrivent les Foxes dans leur communiqué.

"Toutes les parties restent convaincues que, grâce à la mise en place de notre plan opérationnel contre le Covid, l'activité du club peut se poursuivre en toute sécurité avec le protocole actuel", ajoutent-ils.

"Par conséquent, les entraînements de l'équipe première continueront à avoir lieu à Belvoir Drive (le centre d'entraînement du club) et nos matches à venir en Premier League sont inchangés".

Actuellement 3e du championnat, Leicester lutte pour une place en Ligue des Champions la saison prochaine, talonné par Chelsea à un point et Wolverhampton à 4 longueurs.

Sur les sept rencontres qu'il lui reste à disputer cette saison, trois doivent avoir lieu au King Power Stadium, contre Crystal Palace, Sheffield United et Manchester United.

"Le club reste prêt à s'adapter à une situation très évolutive et des mesures permettant la continuité ont été mises au point au cas où nous devrions modifier les protocoles existants", assure encore le club, qui annonce que son magasin au stade a été fermé, conformément aux mesures visant les commerces non-essentiels.

Lundi, le gouvernement britannique a annoncé un durcissement du confinement à Leicester, en raison d'une flambée d'infections au nouveau coronavirus, au moment où les restrictions vont être fortement assouplie partout ailleurs en Angleterre à partir de ce week-end.

 

Vos commentaires