En ce moment
 

Les exigences démentielles que Messi a demandées pour prolonger au Barça ont fuité: l'Argentin s'est montré trop gourmand

Les exigences démentielles que Messi a demandées pour prolonger au Barça ont fuité: l'Argentin s'est montré trop gourmand
©AFP
 
messi, FC Barcelone
 

Lionel Messi était considéré comme un dieu au FC barcelone, et peut-être même encore plus que ça. Son départ du club l'été dernier a choqué et désemparé les fans barcelonais qui s'étaient rassemblés devant les portes du stade. 

Après 20 ans passés en Catalogne, le contrat du génie argentin n'a pas été prolongé et il a dû se trouver un nouveau club. Le PSG a sauté sur l'occasion et la Pulga s'est envolée pour Paris. 

Belgaimage-4726038

Mais les choses auraient (peut-être) pu se dérouler autrement... si Messi et son entourage s'étaient montrés moins gourmands. Le média espagnol El Mundo, relayé par RMC Sport, s'est procuré les échanges de mails entre le clan Messi et la direction du Barça à l'été 2020.

A cette époque, il restait un an de contrat à l'Argentin. L'ancienne direction du club, emmenée par José Maria Bartomeu, ouvre alors des discussions avec sa superstar afin de le faire prolonger. Bartomeu propose de "s'accorder sur le renouvellement pour un an de plus, avec une section indiquant que chacune des saisons suivantes sera automatiquement renouvelée si Leo ne dit pas le contraire avant le 30 avril".

Le père de Lionel, Jorge, va répondre au club en exigeant une loge au Camp Nou pour tous ses proches, ainsi qu’un vol privé vers l'Argentine pour toute la famille. Une demande acceptée par le club. 

Mais un autre mail va arriver dans la boite de réception du club. Envoyé par l'avocat du joueur, il contient 10 conditions pour que Lionel Messi accepte de prolonger son contrat. 

  • Signature du contrat jusqu'en 2023 avec possibilité de prolongation unilatérale pour Messi
  • Suppression de la clause libératoire qui sera fixée à un montant symbolique de 10.000 euros (à l'époque, sa clause était de 700 millions d'euros)
  • Prime à la signature du contrat de 10 millions d'euros (à verser le 30/06/2023)
  • Renouvellement de Pepe Costa (team manager du Barça et extrêmement proche de l’Argentin) pour que son contrat dure aussi longtemps que celui de Messi
  • Loges pour les familles de Messi et Luis Suárez au Camp Nou
  • Vol de Noël privé pour toute la famille vers l'Argentine
  • Salaire fixe: 20 % du salaire fixe de 2020/21 est réduit, récupérant 10 % du salaire en 21/22 et 10 % supplémentaires en 22/23, avec un intérêt de 3 % par an
  • Augmentation de la rémunération en cas de hausse d'impôt
  • Paiement des primes de fidélité toujours en attente d'encaissement avec intérêts
  • En cas de résiliation du contrat, versement des sommes reportées sur la saison 2020/21 majorées des intérêts

Des demandes que le club ne peut se permettre d'accepter, surtout en pleine pandémie de Covid19. Deux semaines plus tard, le 25 juin, le président Bartomeu répond qu'il refuse de baisser la clause de libération, car cela reviendrait à laisser la porte ouverte à un départ. La clause concernant les 10 millions de prime à la signature est refusée elle aussi. 

Face à ce refus, les discussions sont stoppées par les Messi. La suite, on la connait. 

Belgaimage-4851626


 

Vos commentaires